•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des complotistes bloquent l'accès à un site de vaccination aux États-Unis

Des voitures et des tentes dans un site de vaccination.

Des dizaines de manifestants ont forcé la fermeture temporaire samedi de l'un des plus grands sites de vaccination des États-Unis situé au Dodger Stadium à Los Angeles.

Photo : AP / Jae C. Hong

Radio-Canada

L'un des plus grands sites de vaccination des États-Unis a temporairement fermé ses portes samedi parce que des dizaines de manifestants en ont bloqué l'entrée, empêchant des centaines d'automobilistes qui faisaient la queue depuis des heures de se rendre dans le centre, a rapporté le Los Angeles Times.

Les pompiers de Los Angeles ont fermé l'entrée du centre de vaccination du Dodger Stadium vers 14 h, par précaution, ont déclaré des responsables au journal. La police de Los Angeles assuré que tous les vaccins seraient distribués.

Parmi les manifestants, il y avait des membres de groupes anti-vaccins et des groupes extrémistes de droite, a rapporté le Los Angeles Times. Certains d'entre eux portaient des pancartes s'opposant au vaccin contre la COVID-19 et criaient aux gens de ne pas se faire vacciner.

Il n'y a eu aucun incident de violence, selon le quotidien.

C'est vraiment pitoyable, a déclaré German Jaquez, qui attendait depuis une heure pour se faire vacciner lorsque les portes du stade ont été fermées. Il a déclaré que certains des manifestants disaient aux gens en ligne que le coronavirus n'est pas réel et que la vaccination dangereuse.

Un message sur les réseaux sociaux a annoncé la manifestation comme une manifestation contre la fausse pandémie.

Le message conseillait aux participants de ne pas porter de vêtements de Donald Trump/MAGA car nous voulons que notre déclaration résonne avec les moutons. Pas de drapeaux, mais uniquement des affiches informatives.

Il s'agit d'une manifestation de partage d'informations et d'une marche contre tout ce qui concerne la COVID, le vaccin, les tests PCR, le confinement, les masques, le docteur Fauci, Bill Gates, le gouverneur Newsom, la Chine, le traçage numérique, etc.

une pancarte donnant une direction sur un site de vaccination.

Les pompiers de Los Angeles ont dû fermer l'entrée du centre de vaccination du Dodger Stadium par précaution.

Photo : AP / Damian Dovarganes

Les États-Unis comptent le plus grand nombre de cas et de morts liés à la COVID-19 dans le monde. Plus de 26 millions de personnes y ont été infectées et 439 000 sont décédées, selon des chiffres de l'université Johns Hopkins samedi.

Le président américain Joe Biden a promis une accélération de la campagne de vaccination, avec 100 millions de doses injectées pendant ses 100 premiers jours de mandat.

Le comté de Los Angeles, où les cas de COVID-19 ont augmenté cet hiver, ne fait actuellement vacciner que le personnel de santé en première ligne et les personnes âgées d'au moins 65 ans. Même parmi ces groupes, les rendez-vous sont extrêmement difficiles à obtenir, les doses de vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna étant en nombre limité.

Avec les informations de l'Associated Press et de l'Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !