•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël : première découverte de tissus pourpres vieux de 3000 ans

Gros plan sur un fragment de textile retrouvé.

L'Autorité israélienne des antiquités (AIA) est responsable des sites archéologiques, de leur fouille, de leur préservation et de leur conservation.

Photo : Dafna Gazit / Autorité israélienne des antiquités via Facebook

Agence France-Presse

Des fragments de textiles violets découverts à Timna ont été dévoilés cette semaine en Israël, donnant un aperçu de la richesse des habitants de la région à l'époque biblique des rois David et Salomon, selon des chercheurs.

Ces restes de tissus teints en pourpre ont été retrouvés lors de fouilles archéologiques dans la vallée de Timna, un ancien site de production de cuivre dans le sud d'Israël, a indiqué l'Autorité israélienne des antiquités (AIA) dans un communiqué commun avec les Universités de Tel-Aviv et de Bar Ilan.

C'est la première fois que des textiles teints en pourpre et datant de l'âge du Fer sont découverts en Israël et au Levant, indique le communiqué.

La datation au radiocarbone permet de dater ces fibres à environ 1000 ans avant notre ère, soit à l'époque du règne des rois David et Salomon, selon la Bible, poursuit-il.

Dans l'Antiquité, les vêtements violets étaient associés à la noblesse, aux prêtres, et bien sûr à la royauté, explique le Dr Naama Sukenik, conservatrice à l'AIA.

La magnifique teinte violette, le fait qu'elle ne décolore pas et la difficulté à produire ce colorant, que l'on trouve en minuscules quantités dans le corps de petits mollusques, ont fait de la pourpre royale une teinture prestigieuse qui coûtait souvent plus cher que l'or, souligne-t-elle.

Un fragment du tissu retrouvé.

La datation au radiocarbone permet de dater ces fibres à environ 1000 ans avant notre ère.

Photo : Dafna Gazit / Autorité israélienne des antiquités via Facebook

Jusqu'à présent, seules des coquilles de mollusques et des poteries avec des taches de colorant, attestant de l'industrie du pourpre, avaient été mises au jour.

Pour la première fois, nous avons des preuves directes, des tissus teints et conservés pendant 3000 ans, s'enthousiasme Mme Sukenik.

Pour le professeur Erez Ben-Yosef, du département d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv, ces trouvailles à Timna permettent d'en apprendre davantage sur le royaume d'Edom, peuplé de tribus nomades, et qui bordait le royaume d'Israël au sud.

Les nouvelles découvertes renforcent notre hypothèse selon laquelle il y avait une élite à Timna, attestant d'une société stratifiée, dit-il.

Et elles pourraient selon lui révolutionner les idées sur les nomades à l'âge du Fer, capables de créer une structure sociopolitique complexe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !