•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pandémie oblige, les huttes à La Fourche sont là pour le plaisir des yeux

Une cabane colorée se trouve à l'extérieur.

Les protocoles de la COVID-19 interdisent aux visiteurs d'entrer dans les cabanes appelées Warming Huts.

Photo : CBC / Jaison Empson

Radio-Canada

Cet hiver, les cabanes et structures appelées Warming Huts sont exposées le long de la piste de patinage à La Fourche, à Winnipeg, mais on demande aux gens d’en profiter juste avec leurs yeux.

La Fourche organise un concours annuel de Warming Huts qui rassemble des concepteurs pour créer des cabanes et de structures esthétiquement agréables et capables de protéger les visiteurs du froid manitobain.

Les soumissions pour 2021 ont été dévoilées vendredi. Mais afin de respecter les protocoles de COVID-19, le concours de cette année est axé sur leur aspect.

Il y a eu plus de 150 soumissions pour le concours de la part de designers du monde entier, a déclaré la vice-présidente des initiatives stratégiques de La Fourche, Clare MacKay, mais seules trois huttes, dont une d'une équipe de Winnipeg, ont été sélectionnées.

Une femme porte un masque et se tient dehors dans la neige et devant une petite cabane en bois.

Clare MacKay affirme que seules trois des 150 candidatures ont été sélectionnées lors du 11e concours annuel de la Fourche.

Photo :  CBC / Jaison Empson

« Cette année plus que jamais, je pense qu'il est important d'avoir de l'art, de l'architecture et des choses à discuter et à regarder. »

— Une citation de  Clare MacKay, vice-présidente des initiatives stratégiques à La Fourche

Nos cabanes n'ont jamais été particulièrement chaudes au sens traditionnel du terme. Nous avons donc installé une petite pancarte qui dit : admirez-moi de l'extérieur.

Au total, sept nouvelles huttes de réchauffement rejoignent les 30 autres placées le long du chemin de la rivière, a-t-elle dit.

Un architecte de l'agence AtLRG Architecture à Winnipeg, Dirk Blouw, était à La Fourche vendredi pour dévoiler une cabane très particulière.

Un homme porte un masque pour se protéger de la COVID-19 et se tient dehors devant une hutte.

Dirk Blouw est architecte à l'agence AtLRG Architecture de Winnipeg.

Photo :  CBC / Jaison Empson

M. Blouw a fait ressembler sa hutte à un vaisseau spatial écrasé.

Parfois, lorsque vous descendez sur la rivière en hiver, ça peut donner l’impression d'être dans un paysage étranger, dit-il en parlant de ce qui lui a inspiré cette oeuvre.

[Les OVNIS sont] aussi quelque chose qui sort de l'ordinaire. Il y a de l'excitation dans le mystère entourant le phénomène des objets volants non identifiés, donc cela semblait être un sujet amusant à aborder.

M. Blouw ne sait pas trop pourquoi le vaisseau spatial s'est écrasé à Winnipeg, d'autant plus que personne ne planifie vraiment l'endroit où s'écrase un vaisseau. Mais il est heureux qu'il l'ait fait à La Fourche.

Avec les informations de Jaison Empson

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !