•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le syndicat des pêcheurs de T.-N.-L. demande aux partis d'augmenter le salaire minimum

Des pièces de 2 dollars canadiens sur une table, à côté d'une calculatrice.

Le syndicat Fish Food and Allied Workers Union souhaite pour les pêcheurs un salaire minimum de 15 dollars de l'heure.

Photo : Getty Images / Osarieme Eweka

Radio-Canada

Le syndicat représentant les pêcheurs côtiers de Terre-Neuve-et-Labrador demande aux chefs de parti de s'engager à augmenter le salaire minimum.

Le syndicat Fish Food and Allied Workers Union a publié mercredi une série de recommandations à l'intention des chefs de parti. Ces recommandations mettent l'accent sur le renforcement des petites communautés côtières.

Le syndicat demande la mise en place de politiques pour encourager davantage de femmes et de jeunes à rejoindre l'industrie, tout en exigeant un salaire minimum de 15 $ l'heure.

Le Parti progressiste-conservateur a rapidement donné suite vendredi à ces recommandations, en promettant de créer plus d'emplois dans le secteur de la pêche et de lutter pour une gestion fédérale et provinciale conjointe de la pêche, à l'instar du secteur pétrolier extracôtier.

Montage photo d'Andrew Furey et Ches Crosbie.

Andrew Furey (à gauche), du Parti libéral, est le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador. Ches Crosbie (à droite) est chef du Parti progressiste-conservateur et chef de l'opposition officielle.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Ches Crosbie, le chef du Parti progressiste-conservateur, a indiqué qu'il admirait l'héritage de son père, l'homme politique au franc-parler notoire John Crosbie, qui s'est battu pour obtenir une aide financière pour les pêcheurs dont les moyens de subsistance ont été détruits par le moratoire sur la pêche à la morue de 1992.

Parallèlement, le chef libéral et premier ministre sortant Andrew Furey a dit jeudi que Terre-Neuve-et-Labrador est l'une des deux seules provinces sans clinique de fécondation in vitro. Il s'est engagé à examiner comment le gouvernement pourrait aider les familles qui sont forcés de sortir de la province pour obtenir le traitement.

Les libéraux en avance selon un sondage

Un sondage de la firme Mainstreet Research donne les libéraux en avance sur les progressistes-conservateurs en vue du scrutin du 13 février à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les libéraux obtiennent 62 % des intentions de vote, contre 26 % pour les progressistes-conservateurs, 9 % pour le Nouveau Parti Démocrate, et de 1 % pour l’Alliance de Terre-Neuve-et-Labrador.

Ces chiffres sont basés sur un échantillonnage de 877 résidents, avec une marge d'erreur de plus ou moins 3,31 %.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !