•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plus anciens fossiles terrestres découverts à ce jour seraient des champignons

Image microscopique des microfossiles filamenteux ressemblant à des champignons.

Image microscopique des microfossiles filamenteux ressemblant à des champignons.

Photo : Université de Cincinnati/Andrew Czaja

Radio-Canada

Des champignons vieux de 635 millions d'années découverts en Chine seraient les plus vieux fossiles terrestres découverts à ce jour, estime une équipe internationale de paléontologues.

Ces microfossiles se trouvaient dans une cavité au sein de roches sédimentaires de la formation géologique de Doushantuo située dans la province du Guizhou, en Chine.

La paléontologue Tian Gan de Virginia Tech et ses collègues américains et chinois expliquent que cette découverte constitue, si elle se confirme, une preuve directe de la colonisation de la terre ferme par les champignons, et laisse à penser que l’apparition des champignons sur la terre est antérieure à celle des plantes.

Pour mettre les événements en perspective, ce microfossile est environ trois fois plus ancien que les plus vieux dinosaures.

Si notre interprétation est correcte, notre découverte pourrait permettre de mieux cerner le changement paléoclimatique et l'évolution du début de la vie sur Terre, explique Tian Gan.

Les microfossiles du Doushantuo sont composés de filaments ramifiés de plusieurs centaines de microns et de sphères creuses.

Repères

  • Pas moins de 120 000 espèces de champignons ont été décrites à ce jour;
  • Environ 1300 nouvelles espèces s’ajoutent à la liste à tous les ans.

L’évolution terrestre mieux cernée

Cette découverte est importante pour notre compréhension de l’évolution de la Terre, particulièrement au moment de l’Édiacarien (de − 635 à − 541 millions d’années) lorsque la planète se remettait d'une période glaciaire appelée Terre boule de neige.

À cette époque, la surface des océans était gelée jusqu'à une profondeur de plus d'un kilomètre. C’était un environnement très rude pour l'ensemble des organismes vivants, à l'exception de quelques formes microscopiques de vie qui parvenaient quand même à se développer, expliquent les chercheurs dans un communiqué publié par Virginia Tech.

Les scientifiques se sont longtemps demandé comment la vie a pu reprendre après la Terre boule de neige, et comment la biosphère a pu devenir plus diversifiée et plus complexe que jamais.

Or, la présente étude montre que des microfossiles fongiques colonisaient certains environnements il y a 635 millions d'années.

Cette nouvelle connaissance laisse à penser que ces créatures microscopiques et discrètes ont pu jouer des rôles importants dans le reconditionnement de l'environnement à la suite de l’ère glaciaire.

L'un de ces rôles concernait leur formidable système digestif.

Les champignons ont un système digestif assez unique qui joue un rôle encore plus important dans le cycle des nutriments vitaux.

Grâce aux enzymes sécrétées dans l'environnement, les champignons terrestres peuvent décomposer chimiquement les roches et autres matières organiques dures, qui peuvent ensuite être recyclées et transportées dans l'océan, expliquent les auteurs des travaux publiés dans la revue Nature Communications (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Les champignons et les racines des plantes entretiennent une relation qui les aide à mobiliser des minéraux, comme le phosphore. En raison de leur lien avec les plantes terrestres et les cycles nutritionnels importants, les champignons terrestres ont une influence déterminante sur l'altération biochimique, le cycle biogéochimique mondial et les interactions écologiques.

Une citation de :Tian Gan

Une vieille relation fongique

D’autres études tendaient à montrer que les plantes et les champignons terrestres formaient une relation symbiotique depuis environ 400 millions d'années, mais cette nouvelle découverte de champignons anciens pourrait mener les scientifiques à revoir le moment où ces deux espèces ont colonisé la planète.

Notre fossile a 240 millions d'années de plus que le précédent record. C'est, jusqu'à présent, le plus ancien enregistrement de champignons terrestres.

Une citation de :Shuhai Xiao, Virginia Tech

Ces champignons fossilisés étaient accompagnés d'autres fossiles. Les chercheurs veulent maintenant étudier leurs relations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !