•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de retour en jaune à l'horizon, mais une phase orange moins stricte au N.-B.

Réflexion du visage d'un scientifique au travail. Il porte un masque médical qui couvre son nez et sa bouche.

Les contacts sociaux seront retreints pendant encore plusieurs mois au Nouveau-Brunswick.

Photo : Reuters / Alkis Konstantinidis

Les autorités sanitaires du Nouveau-Brunswick signalent 16 nouveaux cas de COVID-19 vendredi. La province annonce aussi des changements à la phase orange, notamment pour permettre à chaque ménage des contacts sociaux avec 10 personnes.

Pas de retour en jaune d'ici à plusieurs semaines

Lors d'un point de presse vendredi après-midi, la santé publique s'est dite extrêmement préoccupée par l'arrivée de nouveaux variants du virus au Canada. Ces variants sont plus contagieux et font davantage de ravages, dit la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell.

La troisième vague arrivera bientôt et elle sera encore pire que la première et la deuxième combinées, soutient Jennifer Russell.

L'orange devra être notre statu quo pendant encore très longtemps.

Une citation de :Dorothy Shephard, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick

Jennifer Russell affirme qu'aucune région de la province ne basculera en phase jaune au cours des prochaines semaines.

Aucune région de la province ne passera à la phase jaune avant que nous puissions comprendre les répercussions de ces nouveaux variants, affirme-t-elle.

Jennifer Russell le 29 janvier 2021.

La médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell, lors d'un point de presse, vendredi, au Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada


Une phase orange moins restrictive

La santé publique annonce du même souffle des changements à la phase orange du plan de rétablissement.

Dès maintenant, les personnes qui se trouvent en phase orange pourront avoir des contacts sociaux avec les membres de leur ménage ainsi que 10 autres personnes. La santé publique précise que ces 10 personnes doivent être les mêmes pour tout le ménage et qu'elles ne peuvent pas changer.

Si vous êtes une famille de quatre personnes, et que vous y ajoutez dix personnes, cela signifie que vous avez une bulle de 14 personnes et ces personnes ne peuvent pas changer.

Il faudra donc choisir des amis et des membres de la famille, ce ne sera pas facile, lance la médecin hygiéniste en chef.

D'autres modifications ont été apportées à la phase orange, notamment que :

  • les rassemblements à l'intérieur sont permis pour les membres de votre ménage et vos « dix »;
  • vous pouvez manger au restaurant avec les gens qui font partie de votre ménage ou de vos « dix »;
  • les rassemblements formels (tenus par une entreprise ou une organisation) de 50 personnes ou moins avec distanciation physique sont autorisés à l'extérieur, à condition de fournir un plan opérationnel qui réponde aux exigences de la santé publique.

La santé publique a également précisé les mesures d'isolement pour les travailleurs qui doivent souvent quitter la province. Jennifer Russell précise qu'ils peuvent s'isoler avec leur famille, mais que tous les membres de la famille doivent aussi s'isoler pendant 14 jours.


Pas de gros changements prévus avant avril

Des détails sur les restrictions en place et les changements à prévoir ont été dévoilés à des députés, des maires et des chefs de communautés autochtones.

Ces informations, dont Radio-Canada a obtenu copie, montrent que les modifications annoncées vendredi resteront en vigueur jusqu'à la fin mars.

Je sais que beaucoup de monde espérait qu'on change à la phase jaune, mais à cause des risques, il faut rester en orange. C'est l'orange qui va nous protéger, jusqu'à ce qu'on donne tous les vaccins aux personnes vulnérables d'ici la fin mars, explique Jennifer Russell.

Nous devons trouver un juste équilibre entre la liberté personnelle et la santé publique. Nous faisons des ajustements à mesure que nous apprenons des choses sur le virus, ajoute-t-elle.


16 nouveaux cas vendredi

La santé publique signale 16 nouvelles infections de COVID-19 vendredi. Les nouveaux cas sont répartis ainsi sur le territoire : 9 nouveaux cas dans la région d'Edmundston, 4 dans la région de Moncton, 2 dans la région de Fredericton et 1 dans la région de Bathurst et de la Péninsule acadienne.

La province compte 313 cas actifs et 4 d'entre eux se trouvent à l'hôpital, dont 2 aux soins intensifs.

Un total de 27 nouveaux cas ont été annoncés jeudi, la plupart dans les régions de Moncton et d'Edmundston.

La zone 4 et la zone 1 sont les endroits de la province qui nous inquiètent le plus, ça va prendre plusieurs jours avant qu'on puisse dire que ça va dans la bonne direction et qu'on est rassurés. Ça continue à nous inquiéter qu'il y ait de la transmission dans des lieux de travail dans les deux zones, affirme Jennifer Russell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !