•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau retard dans la livraison de vaccins au Canada, révèle Justin Trudeau

Le Canada atteindra ses cibles de vaccination contre la COVID-19, continue de maintenir le premier ministre.

Gros plan du  premier ministre Justin Trudeau lors d'un point de presse tenu à l'extérieur.

Le premier ministre Justin Trudeau a révélé que la livraison promise par Moderna au Canada ne comportera pas autant de doses de vaccin que ce qui avait été prévu.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Une autre tuile s'abat sur le gouvernement fédéral en matière de vaccination contre la COVID-19 : le premier ministre Justin Trudeau a affirmé, vendredi, que Moderna ne livrera, la semaine prochaine, que près de 80 % des doses qu'elle s'était engagée à livrer initialement.

Durant son point de presse tenu à Ottawa, le premier ministre a assuré que cette réduction d'un peu plus de 20 % dans l'approvisionnement ne touchera que la livraison prévue la semaine prochaine au Canada par Moderna.

Le fabricant, basé au Massachusetts, devait livrer au Canada environ 230 400 doses la semaine prochaine. Mais ce seront finalement 180 000 doses qui seront acheminées au pays. Par la suite, ça devrait revenir au niveau normal, a précisé M. Trudeau.

Ce délai ne change rien au fait que nous allons quand même recevoir deux millions de doses du vaccin de Moderna d'ici la fin mars, comme nous le disons depuis des mois.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le premier ministre, qui dit s'être entretenu avec le PDG de Moderna il y a quelques jours, soutient que cette réduction dans l'approvisionnement affecte tous les clients de la compagnie pharmaceutique à travers le monde.

Un calendrier de livraisons malmené

Cette nouvelle survient après que les autorités fédérales eurent admis, jeudi, que le nombre de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech attendu à court terme serait moindre qu'anticipé.

Et ce n'était pas la première fois que le calendrier de livraisons était modifié. Le 15 janvier dernier, par exemple, Ottawa avait révélé que Pfizer-BioNTech réduirait d'environ 50 % ses livraisons d'ici la mi-février.

Malgré tout, vendredi, M. Trudeau a promis que le Canada atteindra, d'ici la fin mars, les cibles de vaccination qu'il s'est fixées pour contrer la propagation du coronavirus au pays.

Justin Trudeau affirme que tout est mis en oeuvre pour que chaque Canadien souhaitant être vacciné puisse l'être d'ici la fin du mois de septembre.

Et nous sommes en voie d'accomplir précisément cela, a-t-il déclaré.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !