•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le diffuseur public TFO en Ontario a dépensé 1 million pour changer son logo et son site

L'ancien et le nouveau logo de TFO.

Groupe Média TFO a effectué une refonte de son site web corporatif et a adopté un nouveau logo (à droite).

Photo : Camile Gauthier

Groupe Média TFO a dépensé plus d'un million de dollars pour renouveler son image de marque et piloter la refonte de son site web d'entreprise.

La refonte, dévoilée en août dernier, comprend de nouveaux portails web pour le diffuseur francophone TFO et ses sous-marques, y compris pour les programmes éducatifs IDÉLLO et Mini TFO.

Le mandat incluait le remaniement de sept portfolios pour un montant investi d’environ 75 000 $ par année, par portfolio, étalé sur 2 ans, explique par courriel la directrice principale du marketing et des communications à Groupe Média TFO, Carole Nkoa.

Le budget, ajoute-t-elle, comprend une analyse du marché et des entrevues en profondeur, des études sur les intérêts de nos auditeurs et des stratégies de positionnement pour la chaîne TFO et ses sous-marques.

Le projet a été réalisé par Le Parc Design, une filiale de la firme Juniper Park\TBWA.

L'ancien logo a aussi été quelque peu modifié. S’inspirant de la typographie géométrique des lettres, les proportions du drapeau ont été ajustées et la couleur violette a été renouvelée en une version plus lumineuse de la même teinte, peut-on lire dans un communiqué de presse du 25 août.

Dans un appel d'offres lancé en 2019, Groupe Média TFO disait que « le site corporatif de GMTFO a été conçu il y a plus de 5 ans et ne répond plus aux normes techniques ni aux différents besoins d'affaires. ». Le diffuseur ajoutait vouloir présenter l’image d’une entreprise publique, innovante, imputable auprès du gouvernement, de nos partenaires et de nos donateurs.

L'appel d'offres exigeait aussi de fournir un support pour la maintenance du site durant sa période d’opération, estimée à environ 5 ans. Les coûts additionnels encourus pour ce service ne sont pas compris dans la facture de 1,05 million, mais intégrés dans les dépenses d'exploitation de l’entreprise.

Le nouveau logo a une typographie et une couleur légèrement différentes.

Le nouveau logo de Groupe Média TFO.

Photo : Groupe Média TFO

Une source gouvernementale au sein du bureau du ministre de l'Éducation affirme que la décision de dépenser cette somme pour le projet a été prise par Groupe Média TFO et que le bureau de Stephen Lecce n'a pas été consulté. L'argent durement gagné des contribuables ontariens se doit d'être bien investi, ajoute cette source.

Groupe Média TFO se défend.

Le projet a été encadré par les normes et exigences du Advertising Review Board [Commission de révision de la publicité de l'Ontario], qui a géré l’appel d’offres, validé le comité de sélection puis guidé les étapes du projet.

Une citation de :Carole Nkoa, directrice des communications à Groupe Média TFO

Elle soutient que la refonte a généré des revenus pour le diffuseur public, grâce entre autres à une augmentation de 10 % des abonnements.

Le montant est élevé, mais sans doute proportionnel à l’ampleur du travail, dit le titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l’UQAM, Bernard Motulsky. Selon lui, une refonte de l’ensemble des sites web regroupés sous TFO, sur tous les produits de TFO, ça peut faire rapidement monter la facture.

Le syndicat surpris

La présidente de la Guilde canadienne des médias, le syndicat qui représente une portion des employés de Groupe Média TFO, s'est dite plutôt surprise d’entendre qu’une telle somme d’argent soit dépensée à des fins de branding, alors que ces fonds pourraient être affectés à la programmation, aux services éducatifs, aux services à la communauté franco-ontarienne ou à la rémunération du personnel.

[Cette décision] remet en question la légitimité de la limite de 1 % sur les augmentations salariales pour le personnel de TFO, limite qu’a imposée le gouvernement Ford en disant vouloir préserver la fonction publique ontarienne pour les générations futures.

Une citation de :Carmel Smyth, présidente de la Guilde canadienne des médias

Elle ajoute que la direction a manqué une belle occasion d'enrichir sa programmation et ses services à la communauté franco-ontarienne.

Le PDG par intérim de Groupe Média TFO, Éric Minoli, a décliné notre demande d'entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !