•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’édifice où Richard Oland a été tué est à vendre

Façade de l'édifice.

L'édifice où est mort Richard Oland est à vendre.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

L’édifice de la rue Canterbury à Saint-Jean a été le théâtre du meurtre du millionnaire en 2011. Il est maintenant à vendre pour 550 000 dollars.

Richard Oland, membre de la célèbre famille propriétaire de la brasserie Moosehead, a été retrouvé sans vie le 7 juillet 2011. L’homme de 69 ans a été poignardé 45 fois.

La victime, Richard Oland

La victime, Richard Oland

Photo : Voile Canada

L’arme du crime n’a jamais été retrouvée et le seul objet qui a disparu du bureau de l’homme d’affaires était son cellulaire.

Son fils, Dennis Oland, a été accusé du crime, mais il a été acquitté à la suite de deux procès très médiatisés.

Pendant le procès, la défense de Dennis Oland a même organisé une visite inusitée de la scène du crime à laquelle ont participé les avocats, les sténographes de la cour et le juge.

L’édifice rénové

La compagnie Far End Corporation, propriétaire de l’édifice, a effectué d’importantes rénovations après le meurtre.

Dennis Oland est devenu le co-directeur de cette compagnie après la mort de son père. Robert McFadden, un associé de longue date de Richard Oland, est l’autre co-directeur selon le registre corporatif de Service Nouveau-Brunswick.

Dennis Oland marche, mains dans les poches, à l'extérieur du palais de justice de Saint-Jean.

Dennis Oland a été acquitté du meurtre de son père en juillet 2019.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Selon l’annonce, l’édifice est décrit comme un édifice de prestige de style italien en brique , qui se démarque par la grandeur des poutres et de colonnes et qui inclut de nombreuses améliorations.

L’édifice a été construit en 1900.

Avec les informations de Bobbi-Jean MacKinnon de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !