•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Rodney Levi : la famille est ébranlée par l’absence d’accusation

Rodney Levi.

Rodney Levi est mort le 12 juin 2020, abattu par un agent de la GRC à Sunny Corner.

Photo : Becky Levi

Radio-Canada

La famille de Rodney Levi est en réflexion après l'annonce cette semaine qu'aucune accusation ne sera portée contre le policier qui l’a abattu en juin 2020 dans la région de Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

C'est certain que c'était très émotionnel. N'importe qui pourrait comprendre ce sentiment, affirme l’avocate de la famille, Alisa Lombard.

La famille de Rodney Levi a appris cette décision lors d'une vidéoconférence organisée mardi par le service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick. Des représentants du Bureau des enquêtes indépendantes du Québec, qui a mené l’enquête sur les circonstances de la mort de M. Levi, étaient aussi présents.

Alisa Lombard.

L'avocate Alisa Lombard représente la famille de Rodney Levi.

Photo : Radio-Canada

C'est une question de songer, d'absorber, de faire le deuil maintenant qu'il y a une compréhension accrue de ce qui s'est passé le 12 juin, indique Alisa Lombard.

Ce jour-là, Rodney Levi, un Autochtone de la communauté micmaque de Metepenagiag, participait à un barbecue devant une église du village voisin, Sunny Corner. Il a été abattu par un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Selon le service des poursuites publiques, les agents de la GRC avaient fait plusieurs tentatives de communication pacifique avec Rodney Levi, qui était armé de couteaux.

Avant d'utiliser son pistolet, un policier a tenté d'utiliser une arme à impulsion électrique pour désarmer Rodney Levi, toujours selon la preuve.

La mort tragique de M. Levi soulève plusieurs questions par rapport à comment la police répond à des instances où il y aurait des inquiétudes par rapport à la santé mentale, souligne Me Lombard.

Une enquête du coroner sera lancée en octobre. L'avocate souhaite qu'elle amène certaines réponses aux nombreuses questions des proches.

La famille espère essentiellement que les éléments systémiques qui donnent lieu à des événements absolument tragiques, tels que la mort de Rodney, seront examinés de près, dit-elle.

Les enquêtes du coroner ne peuvent produire que des recommandations. La famille n'exclut pas d'explorer d'autres avenues légales.

D’après un reportage de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !