•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de Fort Nelson dans le nord de la C.-B. ont enfin accès au 911

Deux ambulances sur une aire de repos.

Un patient est transféré d'une ambulance à une autre à l'extérieur d'une aire de repos de Wonowon, entre Fort Nelson et Dawson Creek, C.-B. (archives)

Photo : Tammy Kaleta

Radio-Canada

Jusqu'ici, les habitants de Fort Nelson, dans le nord de la Colombie-Britannique, devaient composer un numéro de téléphone à 10 chiffres en cas d'urgence. De plus, il fallait composer un numéro différent pour chaque service : police, ambulance, incendie, etc. C’est maintenant chose révolue, les résidents peuvent désormais composer le 911 pour toutes leurs urgences.

Le maire de Fort Nelson, Gary Foster, espère que ce service va contribuer à améliorer la sécurité des personnes qui vivent dans la région et aussi de celles qui la visitent.

L'absence du service 911 a causé des problèmes dans le passé, en particulier pendant la saison touristique d'été, lorsque les gens traversaient la ville en voiture pour se rendre en Alaska ou au Yukon, sans savoir que le service n'existait pas.

C'est ce qui est arrivé à Tammy Kaleta. En 2016, elle a trouvé son compagnon de voyage en crise médicale dans une chambre de motel et a tenté d’appeler le 911.

J'ai composé le 911 et il ne s’est rien passé, raconte-t-elle.

Un travail de longue haleine

Les dirigeants locaux ont longtemps plaidé en faveur du service 911, mais il a été difficile à mettre en place en raison de la grande taille de la région et de sa faible population - environ 6000 résidents.

Traditionnellement, les appels au 911 sont financés par une taxe imposée sur les numéros de téléphone des particuliers. Mais de plus en plus de personnes passent aux services cellulaires et seules 2000 lignes fixes sont recensées. De plus, le budget de la municipalité ne lui permettait pas de payer elle-même pour le service.

Une affiche de la municipalité régionale des Rocheuses du Nord qui indique des numéros de téléphone à contacter en cas d'urgence.

Jusqu'ici, les résidents de Fort Nelson devaient composer un numéro à 10 chiffres en cas d'urgence.

Photo : Municipalité régionale des Rocheuses du Nord

En 2018, la municipalité a engagé Pomax, un service indépendant de consultation en cas d'urgence qui a contribué à la mise en place d’un service 911 dans les zones rurales de Terre-Neuve-et-Labrador en 2014.

Son maire, Gary Foster, a également fait pression pour obtenir un financement provincial par l'intermédiaire de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique.

Il estime que ces efforts ont porté fruit puisque Pomax et le gouvernement de la Colombie-Britannique se sont associés aux services de télécommunications pour aider à mettre en place le service.

D’autres défis à relever

Une grande partie de la municipalité régionale des Rocheuses du Nord est sans service cellulaire, ce que le maire de Fort Nelson s'efforce également de changer.

De plus, chaque année, la communauté est sans service aérien pendant trois mois. Les habitants de la région comptent sur ces vols pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux.

Avec les informations d'Andrew Kurjata

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !