•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première candidate à la mairie de Matane

La conseillère Annie Veillette à son poste à la table du conseil municipal de Matane

Élue au poste no 4, Annie Veillette est devenue en 2017, la plus jeune élue de l'histoire de Matane en plus d'être la seule femme autour de la table du conseil.

Photo : Radio-Canada

C’est une jeune candidate de 27 ans, Annie Veillette, nouvellement maman et déjà conseillère à la Ville, qui lève la main la première afin de devenir mairesse de Matane.

Le maire actuel, Jérôme Landry, a annoncé à la fin de l'année 2020 qu'il ne serait pas candidat aux prochaines élections municipales.

Mme Veillette confirme que l’annonce de sa candidature a été une surprise pour bien des gens, dont les autres élus du conseil. Je me suis décidée moi-même, avec mes proches, avec des gens dans la communauté. Tout le monde l’a su en même temps.

La jeune femme vient tout juste de déposer son mémoire de maîtrise en développement régional axé sur l’expertise en concertation et en développement de projets pour la collectivité.

J’aime beaucoup Matane, j’ai choisi de revenir en région après mes études. J’ai envie de redonner, de défendre le développement de Matane de façon durable.

Une citation de :Annie Veillette, candidate à la mairie de Matane

La candidate affirme que ce qu'elle souhaite, c’est vraiment de servir la population, de trouver des solutions.

Ainsi, Annie Veillette voit sa jeunesse comme un atout. Elle estime d’ailleurs que les villes de demain doivent se préparer à affronter de nouveaux enjeux.

Le monde municipal change, observe-t-elle. Il y a 10-15 ans, c’était beaucoup des enjeux de poubelles, de béton, d’asphalte, de camions. Avec les changements climatiques qui s’en viennent, avec toute l’idée de vivre l’espace public, il y a de nouvelles manières de penser, de voir, avec la participation citoyenne.

Un citoyen au cœur de la ville

La place du citoyen dans la ville est un peu son leitmotiv. Comment faire pour que le citoyen soit plus dans la ville, c’est quelque chose que j’ai beaucoup à cœur. L’aménagement du territoire, l’urbanisme, la mobilité dans la ville, la plupart des jeunes élus ont ces priorités-là en tête, ajoute celle qui fait partie du comité des jeunes élus de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Elle entend poursuivre le travail entamé par le conseil actuel, dont la revitalisation du centre-ville dans une nouvelle dynamique mer-rivière. C’est prioritaire, même s’il s’agit de changements à long terme, commente la candidate.

Annie Veillette

La conseillère Annie Veillette sera candidate au poste de mairesse de Matane aux élections municipales de 2021.

Photo : Gracieuseté: Annie Veillette

En attendant, elle souhaite que les espaces publics du centre-ville soient plus animés. On pourrait faire plus, innover plus. Pour les familles, c’est important, dit-elle.

Alors qu'elle est une jeune mère, le dossier des garderies l’interpelle. Quand un parent n’est pas sûr de retourner travailler parce qu’il n’y a pas de places en garderie, je pense que c’est un service très important pour le milieu et pour être attractif.

La candidate souligne que plusieurs projets sont sur la table à Matane, mais qu'il faut les réaliser en respectant la charge fiscale des citoyens. En matière de financement de projets, elle croit qu’il y a place pour des solutions innovantes et au développement des partenariats.

Il faudra le faire, relève-t-elle, dans le dossier du remplacement de la piscine. Il faut être le leader dans ces démarches-là, aller chercher des appuis , commente la jeune femme.

Si elle est élue le 7 novembre prochain, Annie Veillette serait la troisième mairesse de l’histoire de Matane, et incontestablement la plus jeune.

Elle est déjà la plus jeune conseillère à avoir siégé à la Ville où elle est toujours responsable des dossiers famille et urbanisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !