•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien grand chef huron-wendat Konrad Sioui à la tête du conseil de la SAAQ

Konrad Sioui à l'Assemblée nationale.

Konrad Sioui remplacera Lorna Telfer à la présidence du conseil d'administration de la SAAQ.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

L'ancien grand chef de la nation huronne-wendat de Wendake Konrad Sioui devient président du conseil d’administration de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Sa nomination a été entérinée par le conseil des ministres mercredi.

M. Sioui serait selon toute vraisemblance le premier Autochtone à être nommé à la tête du conseil d'une société d'État au Québec. Il entrera en poste lundi prochain.

Après 12 ans et trois mandats comme grand chef de Wendake, dans la région de Québec, M. Sioui a perdu ses élections de peu en octobre dernier. Il a par la suite communiqué avec le gouvernement Legault pour lui offrir ses services, a-t-il confié mercredi après-midi à l'émission C'est encore mieux l'après-midi.

Je pense que c'est une première et qu'en même temps, ce n'est pas la dernière.

Konrad Sioui, nouveau président du CA de la SAAQ

M. Sioui, qui est titulaire d'une maîtrise de l'École nationale d'administration publique (ENAP), juge que sa nomination montre que les membres des Premières Nations sont formés et capables d'entreprendre des mandats aussi lourds que celui qu'il vient d'obtenir.

Sur Twitter, le ministre des Transports François Bonnardel s'est montré du même avis. Son expérience et son humanisme sauront appuyer la SAAQ dans l'amélioration constante de ses services à la clientèle et aux accidentés de la route, a-t-il déclaré.

Trouver des solutions

La nomination de Konrad Sioui à la SAAQ survient alors que le gouvernement provincial est critiqué pour son refus de dire qu’il existe du racisme systémique au Québec.

Exhorté plusieurs fois à faire ce pas, le premier ministre François Legault a toujours refusé de dire qu’il existait plus que des personnes racistes dans la province.

Il y a une partie de la population qui croit qu’il n’y a pas un système raciste au Québec. Il y a des personnes racistes. Le peuple québécois n’est pas raciste. Je pense que c’est important de respecter tout le monde, avait-il affirmé en octobre après la mort indigne de l’Autochtone Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette.

Cette prise de position n'a toutefois pas empêché Konrad Sioui d'accepter le poste de président du conseil de la SAAQ.

L'important, pour lui, au cours des prochaines années, sera de trouver des solutions [...] pour des enjeux qui ne sont pas juste en fonction des Premières Nations, [mais] qui sont des enjeux de société.

Dans ce sens-là, il est important de remplir notre mandat comme il faut, en sachant au bout de la ligne aussi qu'on n'a pas beaucoup d'alliés. Et ceux-là, il ne faut pas les perdre. Il ne faut pas se les aliéner, a-t-il fait valoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !