•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rosier : entre tradition et modernité

La formation Rosier

La formation Rosier

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Baignés dans la musique traditionnelle depuis leur tendre enfance, les membres du groupe Rosier proposent un folk indie aux accents traditionnels, avec leur nouvel album intitulé Légèrement.

Ils sont jeunes mais ne sont surtout pas de nouveaux venus dans le monde de la musique. Les cinq musiciens qui composent Rosier jouent ensemble depuis 2008.

Béatrix Méthé était âgée de 13 ans lorsqu'elle a fondé le groupe Les poules à Colin avec ses amis d'enfance.

La formation, qui interprète d'abord de la musique traditionnelle, choisit de changer de nom en 2019 afin d'être plus en phase avec son évolution musicale, qui tend désormais beaucoup plus vers l'indie folk.

Le rosier est une image très présente dans la musique folk francophone, un symbole romantique. C'est un nom facile à retenir, un nom poétique On a donc choisi de s'appeler Rosier.

Une citation de :Béatrix Méthé, violoniste et voix principale de Rosier

Légèrement, un album à la croisée des genres

Le nouvel album, qui paraît ces jours-ci, intitulé Légèrement, est donc le fruit de ce parcours musical ponctué d'influences diverses, de tournées à l'étranger et d'amitié partagée.

Je dirais que le titre est bon indicateur de l'atmosphère qu'on a essayé de développer, explique la violoniste du groupe, Beatrix Méthé. C'est beaucoup de chansons qui ont des thèmes puissants, parfois lourds et sombres, qu'on a enveloppés de douceur afin de transmettre nos textes, nos histoires.

Amour, trahison, mensonge et violence sont au coeur des huit chansons qui sont proposées sur Légèrement.

On trouve dans l'album de Rosier des compositions originales comme Pontoise ou encore Mad River, mais également des pièces issues du répertoire traditionnel comme Insensible, Poison ou Voilà la rose.

Voilà la rose et Poison représentent très bien notre essence artistique, mentionne Béatrix Méthé. Ce sont des chansons traditionnelles revisitées, des chansons langoureuses, dont on a beaucoup travaillé les textures sonores, ajoute-t-elle.

On retrouve dans le nouvel opus du groupe des arrangements acoustiques et électriques, des textures sonores travaillées à l'aide d'instrument comme la guitare, l'orgue, de vieux synthétiseurs et du banjo.

Le résultat est un album aux parfums surannés, résolument romantique et étonnamment moderne.

Il est possible d'assister gratuitement au lancement du disque de Rosier sur la page Facebook du groupe vendredi le 29 janvier à 20 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !