•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme qui voulait « tuer des candidats » à T.-N.-L. avait 36 couteaux avec lui

Jolene Garland.

La caporale de la GRC Jolene Garland a détaillé mercredi les événements qui ont mené à l'arrestation de George Brake, un résident de Shoal Brook.

Photo : Radio-Canada

Un homme à Terre-Neuve fait face à quatre accusations au lendemain de son arrestation près du bureau d'un candidat à Deer Lake. Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), George Brake, 66 ans, était armé de plus de 30 couteaux et avait l’intention d'« exécuter des candidats locaux ».

Toute la scène n’a duré que 30 minutes. Selon la caporale Jolene Garland, vers 10 h 15 mardi matin, la police a été alertée qu’un homme dans la région de Bonne Bay présentait un risque pour la sécurité des candidats.

La GRC a tenté d’intercepter son camion une dizaine de minutes plus tard, près de Cormack, et l’a poursuivi à haute vitesse jusqu’au bureau du candidat progressiste-conservateur, John Goudie. La GRC a arrêté M. Brake dans le stationnement du bureau à 10 h 42.

C’est à ce moment que le suspect, un résident de Shoal Brook, a dit aux policiers qu’il voulait exécuter des candidats locaux et mettre fin aux élections, selon la GRC. Lors de son arrestation, 36 couteaux ont été retrouvés dans son camion.

36 couteaux dans une boîte.

36 couteaux ont été saisis dans le camion de l'accusé.

Photo : Mark Quinn (CBC)

Un événement extrêmement troublant, dit Andrew Furey

Le chef libéral, Andrew Furey, qui est candidat dans Humber-Gros Morne et qui a aussi un bureau à Deer Lake, se dit profondément troublé par l’événement. Lundi soir, sa campagne croyait qu’il était la cible de l'assaillant.

C’était extrêmement troublant pour ma femme et moi. Nous avons dû l’expliquer à nos enfants, parce qu’ils l’ont entendu aux nouvelles, et ça a été très difficile, raconte-t-il.

Andrew Furey dit avoir discuté de la situation avec les dirigeants des autres partis, mais ne voulait pas dire s’il avait renforcé son service de sécurité.

Le chef progressiste-conservateur, Ches Crosbie, a dit que ce qui s'est produit est inquiétant, mais qu'il ne peut faire autre chose de continuer avec sa campagne.

Un événement isolé, croit la GRC

La caporale Garland estime que l’événement est isolé, mais précise que l’enquête de la GRC se poursuit.

Nous ne croyons pas qu’il y aura d’autres menaces, indique-t-elle.

George Brake a comparu en Cour provinciale à Corner Brook mercredi. Il est accusé de possession d'armes dans un dessein dangereux, d'avoir proféré des menaces de mort ou de blessures, de conduite dangereuse et d'avoir fui un policier.

M. Brake sera de retour devant les tribunaux jeudi après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !