•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sportifs prennent d’assaut des terrains privés

Une butte de neige sur un terrain de golf l'hiver

Des planchistes ont installé un saut sur le départ du terrain de golf Ki-8-Eb.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

Des terrains privés comme le club de golf Ki-8-Eb à Trois-Rivières sont envahis cet hiver par les amateurs de sports à la recherche d’espace. La popularité du site auprès des marcheurs, des skieurs et des planchistes cet hiver a des conséquences néfastes pour ce terrain de golf privé.

Ce que ça fait, c'est que c'est piétiné partout, donc il se crée une couche de glace, et à ce moment-là, le gazon, au printemps, il est complétement jaune, il est mort, alors il faut mettre de l'argent pour resemer le gazon, explique Luc Boisvert, le directeur du site. Les responsables du Ki-8-Eb estiment que le week-end, jusqu'à 800 personnes s'y rendent pour profiter du site.

Sans pouvoir leur interdire complètement l'accès, le club voudrait que ces gens déambulent le long des allées ou dans les sous-bois. Les propriétaires craignent que le gazon ne s’abîme sous la neige ou, pire, qu’il survienne un accident là où des planchistes ont installé un saut pour planche à neige.

Même si on leur dit qu'ils n'ont pas accès, s'ils viennent sans notre autorisation, on est quand même responsable s'il arrivait quelque chose.

Luc Boisvert, directeur du club de golf Ki-8-Eb

Disperser les citoyens de Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières a aussi constaté une hausse de l'achalandage dans certains de ses parcs au début du mois comme à l’île Saint-Quentin.

La fin de semaine, beaucoup beaucoup de monde, mais c'est quand même bien réparti dans les sentiers, donc c'est quand même sécuritaire je crois, affirme Jean Parent, résident du secteur Pointe-du-Lac. Il a décidé de profiter des sentiers de l’île Saint-Quentin un matin de semaine en espérant qu’il y ait moins de monde.

La Ville a dû développer une stratégie pour disperser les marcheurs sur l'ensemble de son territoire. Chaque semaine, elle met en vedette l'un de ses parcs sur ses réseaux sociaux.

En mettant le phare si on veut sur d'autres parcs, d'autres espaces, ben ça permet justement de donner des idées et éviter que les gens se retrouvent tous dans des lieux très populaires par exemple, comme l'Île Saint-Quentin, explique Guillaume Cholette-Janson, coordonnateur aux relations avec le milieu à la Ville de Trois-Rivières.

Trois-Rivières rappelle que ses résidents peuvent profiter d'une centaine de parcs et d'espaces verts, d'une trentaine de patinoires et d'une soixantaine de kilomètres de ski de fond sur l'ensemble de son territoire.

Avec les informations d'Élyse Allard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !