•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’inuktitut désormais disponible dans l’outil traducteur de Microsoft

 La page d’un livre pour enfants en inuktitut.

Il est désormais possible de traduire un texte de ou vers l'inuktitut dans l'outil traducteur de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Radio-Canada

Dorénavant, les utilisateurs de Microsoft Traducteur pourront traduire des textes de ou vers l’inuktitut, qui compte près de 40 000 locuteurs au Canada.

Microsoft a annoncé jeudi l’ajout de l’inuktitut aux langues, dont le nombre dépasse 70, déjà disponibles dans son outil de traduction.

Cela représente une nouvelle façon de rendre l'inuktitut plus accessible au travail, à l'école et dans la vie de tous les jours, tout en faisant en sorte que la langue continue de se développer, peut-on lire dans un communiqué de l’entreprise.

Margaret Nakashuk, ministre de la Culture et du Patrimoine du gouvernement du Nunavut, se réjouit de cette annonce, qu’elle voit comme une nouvelle étape dans la revitalisation de la langue inuit.

L'ajout de l'inuktitut à Microsoft Traducteur est une grande réalisation, qui montre comment la collaboration avec Microsoft change de façon positive et permanente l'avenir de notre langue, dit-elle.

Selon le communiqué, cet ajout résulte d’un partenariat entre le gouvernement du Nunavut et le géant de l’informatique américain. Le gouvernement territorial a notamment fourni les données linguistiques nécessaires à la création du nouveau modèle de traduction.

Des Inuit ont participé au projet, en offrant de leur temps et de leur expertise pour évaluer et valider les traductions.

Le président de Microsoft Canada, Kevin Peesker, se dit honoré d’avoir pu collaborer avec le gouvernement à un projet de cette ampleur : La langue est profondément liée à la culture et à l'identité. Nous croyons que la technologie peut contribuer à protéger notre patrimoine et à préserver notre langue.

Dean Wells, directeur de l'information du gouvernement du Nunavut, dit pour sa part que la collaboration avec Microsoft a aidé le territoire à faire avancer son infrastructure informatique à pas de géant .

L’inuktitut est l’un des dialectes de la langue inuit, appelée l’inuktut, avec l’inuinnaqtun. Il est parlé par plus de 70 % des habitants du Nunavut.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte indiquait que l’inuktitut était l’un des deux dialectes de la langue inuit. L’inuktitut est l’un de ses dialectes les plus couramment parlés, mais cette langue compte en réalité plus de deux dialectes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !