•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réal St-Amand fait face à des accusations en matière de voyeurisme et d’extorsion

ab22066be70a42ff8d0aea5056e9ef3e

La GECS permet de coordonner les services de police de la province pour identifier rapidement les crimes commis et mieux protéger les victimes (archives).

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Radio-Canada

La Sûreté du Québec a déployé une structure de gestions des enquêtes pour les crimes en série (GECS) pour trouver davantage d'informations à la suite de l’arrestation de Réal St-Amand, suspect pour des infractions de nature sexuelle.

Réal St-Amand a comparu le 25 janvier dernier au palais de justice de Rouyn-Noranda pour des accusations en matière de voyeurisme et d’extorsion. Les faits reprochés auraient été commis entre le 1er février 2020 et le 5 août 2020 à Rouyn-Noranda.

L'homme portant une barbe regarde la caméra sans expression.

Réal St-Amand

Photo : Gracieuseté : Sûreté du Québec

L’homme avait été arrêté le 18 août 2020 et le 3 novembre 2020, puis avait été libéré en attendant les procédures judiciaires.

Selon les informations de la Sûreté du Québec, le suspect aurait filmé ses victimes à leur insu, puis les aurait menacées de diffuser les vidéos si elles refusaient d’avoir des relations sexuelles avec lui.

Plusieurs victimes ont été identifiées, et il pourrait en avoir d’autres.

Toute personne détenant des informations sur Réal St-Amand ou ses agissements peut contacter la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.