•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le couple vancouvérois vacciné au Yukon devra « attendre son tour » pour la 2e dose

Rodney et Ekaterina Baker, bras dessus, bras dessous.

Rodney et Ekaterina Baker sont accusés d'avoir fait fi des restrictions en entrant au Yukon pour recevoir le vaccin de Moderna.

Photo : Ekaterina Baker/Facebook

Radio-Canada

Un couple de Vancouver, accusé d'avoir enfreint la loi yukonnaise en se rendant dans un petit village pour y obtenir une première dose du vaccin de Moderna, devra attendre son tour avant d’obtenir une seconde dose, affirme le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique.

Rodney Baker, ex-président directeur général de la Great Canadian Gaming Corporation, et sa femme, l’actrice Ekaterina Baker, ont chacun reçu deux amendes de 575 $ après s’être rendus à Beaver Creek pour y recevoir frauduleusement un vaccin en se faisant passer pour de nouveaux employés du coin.

De nombreuses communautés rurales du Yukon reçoivent le vaccin de façon prioritaire en raison de l'absence d'infrastructures médicales à proximité.

Il n'y a pas de place dans le plan d'immunisation de la Colombie-Britannique pour les personnes qui mettent délibérément des populations vulnérables à risque afin de recevoir leur vaccin, indique le ministère de la Santé.

Les Bakers devront ainsi attendre leur tour, c’est-à-dire attendre que leur tranche d'âge soit admissible avant de recevoir leur deuxième dose du vaccin.

Carte géographique montrant le village de Beaver Creek et Whitehorse, la capitale du Yukon.

Le village de Beaver Creek est situé à la frontière du Yukon et de l'Alaska le long de la route de l'Alaska.

Photo : Radio-Canada

Un processus clair

Le plan de vaccination de la Colombie-Britannique propose de vacciner la plupart des populations vulnérables, des travailleurs de la santé, des communautés autochtones et des personnes âgées de 80 ans et plus d'ici avril.

Puis, la population générale sera admissible au vaccin par tranche d’âge allant des plus âgés vers les plus jeunes.

La province mettra en place un processus pour vérifier l'âge et le lieu de résidence des personnes vaccinées, assure le Ministère dans un courriel. Le système ne permettra pas aux gens de prendre rendez-vous tant que leur catégorie d'âge ne sera pas admissible.

L'agence de la santé publique du Canada recommande de recevoir la deuxième dose du vaccin Moderna dans les 42 jours suivant la première.

Selon le plan actuel, les personnes âgées de 59 à 30 ans, comme le couple, recevront des vaccins entre juillet et septembre. Le délai prescrit de 42 jours sera alors dépassé pour Rodney et Ekaterina Baker.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !