•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un voleur de camion et un voleur de pièces d’autos arrêtés

Un véhicule de police la nuit.

Les deux vols sont survenus à quelques heures d'intervalle.

Photo : iStock

Radio-Canada

Deux affaires de vols inusités ont retenu l’attention des policiers jeudi soir et au cours de la nuit suivante sur le territoire de Saguenay.

Un camionneur en cavale

Vers 21 h, un camionneur de retour des États-Unis a signalé le vol de sa voiture dans le stationnement du transporteur Jules Savard dans le secteur de Laterrière.

Le voleur a été retrouvé quelques heures plus tard par la Sûreté du Québec dans la réserve faunique des Laurentides. Selon la police, le conducteur avait roulé à vive allure avant de perdre le contrôle de son véhicule et de faire une embardée. L’individu de 35 ans originaire de Jonquière a été amené à l’hôpital pour soigner ses blessures. Il a été libéré, mais devra comparaître devant la justice.

Vol de pièces d’automobiles

Vers 1 h 30 dans la nuit de mardi à mercredi, une citoyenne a contacté les policiers pour rapporter un comportement suspect dans le stationnement de l’édifice Marguerite-Belley dans l’arrondissement de Jonquière. Un homme semblait y dérober des pièces de voitures.

À l’arrivée des agents, l’individu s’était enfui. Après avoir ratissé le secteur, les policiers l’ont finalement repéré. Il était caché et avait en sa possession des pièces d’autos volées. Il s'agissait de catalyseurs qu'il extirpait des véhicules du gouvernement stationné près du bâtiment.

L’homme de 38 ans a été amené en prison et devra lui aussi répondre de ses actes devant le tribunal. Sa feuille de route fait état de plusieurs démêlées judiciaires.

En plus de leurs méfaits, les deux voleurs s’exposent à des contraventions pour non-respect du couvre-feu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !