•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La coopérative de transport régional TREQ veut recruter des membres

Un agent de piste fait circuler un avion sur la piste de l'aéroport de Gaspé.

Avion à l'aéroport de Gaspé (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La coopérative de transport régional du Québec TREQ a lancé mardi sa campagne d’adhésion pour recruter des membres et ainsi, fidéliser sa future clientèle.

Le prix pour devenir membre est de 10 $. Le directeur général de TREQ, Serge Larivière, affirme que la coopérative ne dépend pas des abonnements pour son financement. Il explique que c’est un coût symbolique.

Ce qu’on veut, c’est l’adhésion des Québécois, c’est cette espèce de geste symbolique : moi, j’embarque dans cette idée-là, j’embarque dans ce projet collectif, dit-il.

Trois-Rivières n’est donc pas dans les plans à court terme, mais le maire de Jean Lamarche apparaît tout de même dans la publicité d’un peu plus d'une minute publiée mardi. On peut le voir dire que c’est bon pour tout le Québec, en marchant sur le tarmac de l’aéroport de Trois-Rivières.

La coopérative prévoit offrir des vols Trois-Rivières-Montréal dès 2022, ce qui pourrait permettre aux gens de la région de se rendre à une destination internationale, en faisant escale dans la métropole.

On pense qu’il y a un service qui est possible d’être mis en place pour relier Trois-Rivières aux aéroports de Québec et de Montréal et de connecter les gens de Trois-Rivières sur le monde.

Serge Larivière, directeur général de TREQ
Un appareil Q400 de Bombardier

Les futurs passagers des vols de la coopérative TREQ embarqueront à bord d'avions Bombardier, Q-400, d'une capacité de 74 passagers. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Aaron Vincent Elkaim

Les membres bénéficieront de tarifs avantageux sur les billets d’avion.

La coopérative affirme, par exemple, que les membres pourraient être en mesure d’acheter un aller-retour Saguenay-Montréal à partir de 199 $, un aller-retour Montréal-Baie-Comeau ou Montréal-Rouyn-Noranda à partir de 276 $ et Montréal-Îles-de-la-Madeleine à partir de 318 $.

Les premiers vols pourraient commencer au printemps ou à l’été 2021, a déclaré le directeur général de la coopérative et président-directeurgénéral de l’aéroport international de Mont-Tremblay, Serge Larivière, en entrevue à l’émission En direct.

Des liaisons entre les Îles-de-la-Madeleine, l'Abitibi, la Gaspésie, la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et les grands centres seront les premiers vols offerts.

Une carte où l'on voit les trajets proposés.

Les trajets que la coopérative de transport régional du Québe, Treq, aimerait offrir.

Photo : treq.ca

Parmi les autres personnalités qui apparaissent dans la publicité de TREQ, il y a le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire et le secrétaire-trésorier de TREQ, Jean-Martin Aussant.

Avec des informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !