•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Vancouvérois se mobilise pour sauver un programme de santé mentale pour les jeunes

Silhouette d'un jeune assis sur une planche à roulettes.

Le programme vise par exemple à renforcer les liens sociaux entre les jeunes.

Photo : Shutterstock / Novikov Alex

Un habitant de Vancouver, Pierre Dubé, vante les mérites du programme SACY Leadership and Resiliency qui a aidé son fils de 13 ans à faire face à son anxiété. Il s'inquiète toutefois de l'avenir de ce programme.

Le projet pilote dirigé par la régie de santé Vancouver Coastal est destiné à encourager les jeunes à prendre des initiatives, faire des activités et être des leaders dans leur communauté. Il s'adresse en priorité aux jeunes qui ont besoin d'accroître leurs relations avec d'autres jeunes, les adultes, l'école et la communauté en général.

Le fils de Pierre Dubé en bénéficie depuis la rentrée dernière. On était un peu inquiets avec la transition au secondaire, en plus en temps de COVID, reconnaît M. Dubé.

L'animateur de ce programme à l'école Van Tech a commencé à discuter avec nous pendant l'été, il a emmené mon fils faire du vélo... Quand mon fils a commencé l'école secondaire en septembre, il avait déjà cette connexion-là, se réjouit ainsi M. Dubé.

Pierre Dubé raconte qu'ensuite, son fils a créé des relations avec d'autres élèves et s'est senti suffisamment à l'aise pour prendre des risques.

De voir qu'il a gagné cette confiance-là, pour nous c'est un succès total, s'enthousiasme le père.

Le financement du gouvernement fédéral est arrivé à échéance en 2020 et la régie de santé a pris le relais jusqu'en mars 2022.

Toutefois, Pierre Dubé s'inquiète pour la suite. Nous, on a une maison, un foyer qui est stable. Il n'y a pas de problème de violences. Les enfants mangent à leur faim, mais ce n'est vraiment pas le cas dans les autres familles qui bénéficient de ce programme-là. Si on enlève déjà cette ressource à ces familles qui en arrachent un peu, ça devient une difficulté par-dessus le tas de difficultés auxquelles ils font face, croit-il.

Sollicité par Radio-Canada, un porte-parole de la régie de santé Vancouver Coastal a indiqué qu'une entrevue ne pouvait être organisée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !