•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le nombre de cas continue d’augmenter dans les écoles du Nord de l’Ontario

L'École secondaire catholique de Hearst.

Un cas de COVID-19 a été signalé à l'École secondaire catholique de Hearst.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

La direction de l’École secondaire catholique de Hearst a envoyé une lettre aux parents mardi pour indiquer qu’une personne qui fréquente l’école a été déclarée positive après un test de dépistage de la COVID-19.

L’École secondaire catholique de Hearst s’ajoute ainsi à une liste grandissante d’établissements scolaires du Nord de l’Ontario où des cas de COVID-19 ont été détectés depuis le début de 2021.

Le Bureau de santé Porcupine (BSP) fait le suivi auprès des élèves et des employés qui ont pu être en contact étroit avec la personne infectée.

Les parents sont invités à surveiller l’apparition de symptômes chez leurs enfants.

Les familles qui décident de garder leur enfant à la maison par mesure de précaution auront accès à l’apprentissage en ligne.

En octobre, environ 80 personnes avaient été placées en isolement à Hearst après la découverte d’un cas dans cette même école.

Une douzaine d’écoles nord-ontariennes touchées

Selon les chiffres de la province, outre l'École secondaire catholique de Hearst, 12 écoles du Nord de l’Ontario ont déclaré au moins 1 cas dans les deux dernières semaines, pour un total de 29 cas.

Les cours ont pu reprendre en personne dans la plupart des écoles de la région le 11 janvier.

Plus de la moitié de ces écoles se trouvent dans le Grand Sudbury, dont six qui font partie du Sudbury Catholic District School Board (SCDCB).

L’école anglophone Saint-David est la plus touchée, avec 13 cas confirmés.

L’école Pius XII, également du SCDSB, et l’école francophone Saint-Denis, du Conseil scolaire Nouvelon, comptent trois infections chacune.

Les autres écoles qui comptent au moins un cas confirmé depuis deux semaines sont à Sault-Sainte-Marie, à Thunder Bay et à Rainy River.

D’autres cas s’ajoutent au foyer Extendicare de Kapuskasing

Incluant le cas relié à l’école catholique de Hearst, le Bureau de santé Porcupine a annoncé neuf nouveaux cas mardi, dont cinq qui sont reliés à l’éclosion au foyer de soins de longue durée Extendicare de Kapuskasing.

De nouvelles contaminations ont également été détectées dans la Première Nation de Constance Lake et à Timmins.

Le BSP a aussi publié un communiqué pour annoncer une première livraison de vaccins contre la COVID-19, pour la vaccination dans les foyers de soins de longue durée.

D’autres bureaux de santé publique ont fait une annonce semblable hier.

Santé publique Sudbury et districts a pour sa part recensé 13 nouveaux cas, dont 11 qui ont un lien avec une éclosion dans un établissement scolaire ou d’hébergement.

Le cas possiblement causé par un variant du coronavirus, signalé hier par SPSD, n’a pas encore été confirmé grâce à un test plus poussé.

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a annoncé un premier cas sur son territoire depuis le 20 janvier.

Dans le Nord-Ouest, le Bureau de santé du district de Thunder Bay a fait état de 11 infections, dont 5 parmi les établissements correctionnels de la ville.

Les autres bureaux de santé publique du Nord de l’Ontario n’ont pas annoncé de nouveaux cas mardi.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !