•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pour et le contre de la pandémie pour Antoine Coupland

L'adolescent s'est entendu sur un nouveau contrat avec l'Atlético d'Ottawa

Antoine Coupland serre la main d'un adversaire après un match de l'Atlético d'Ottawa.

Antoine Coupland sera de retour avec l'Atlético d'Ottawa en 2021.

Photo : CPL/David Chant

À 17 ans, Antoine Coupland disputera une troisième saison de soccer professionnel. Il a profité de la pandémie pour investir du temps dans son développement. La situation sanitaire lui a toutefois coûté une expérience hors du commun.

J’étais supposé aller m’entraîner avec l’Atlético Madrid à partir de janvier jusqu’au début de la présaison […] L’idée, c’était de commencer avec les U18 et peut-être même faire quelques entraînements avec la deuxième équipe de l’Atlético, explique l’adolescent. Mais en raison de la COVID, tous ces plans-là ont été annulés.

Au lendemain de la signature d’un nouveau contrat avec l’Atlético d’Ottawa, le natif de Chelsea se console en soulignant que la porte est toujours ouverte dans le futur pour tenter l’expérience à nouveau.

Le club de la Première ligue canadienne de soccer (CPL) croit en son potentiel et est prêt à investir dans son développement.

Après un entraînement, Mista [l’entraîneur-chef de l’Atlético d’Ottawa] m’a pris de côté pour me dire qu’il voulait que mon premier match avec l’équipe nationale soit pendant que je suis sous sa gouverne, raconte le milieu de terrain, qui représenter le Canada sur la scène internationale dans un avenir rapproché.

Mieux préparé que jamais

Coupland retire du positif des derniers mois. La pandémie l’a forcé à se concentrer sur sa préparation en vue de la prochaine saison de la CPL, que le commissaire espère lancer en mai.

Ça m’a permis de passer plus de temps sur moi-même, souligne celui qui a fait ses débuts à l’âge de 15 ans avec le Fury d’Ottawa. J’ai maturé physiquement et mentalement aussi.

Il passe de longues heures dans la salle d’entraînement du domicile familial. Il s’est aussi concentré sur la course et il en voit déjà les bénéfices.

Au début, je faisais des entraînements de 4 ou 5 km et des sprints aussi et là, je suis rendu à courir des 15 km dans la neige, dans le froid, à -28 degrés Celsius. Je vois vraiment la différence, mentionne fièrement l’athlète.

Après avoir disputé une centaine de minutes en trois rencontres pendant le tournoi tenu à l’Île-du-Prince-Édouard pour remplacer la saison 2020, Coupland espère que ses efforts lui permettront de contribuer davantage avec l’Atlético l’été prochain, même si le club ne lui a pas fait de promesse quant à son utilisation.

C’était une décision facile pour moi de pouvoir revenir près de la maison […] On a un excellent noyau de joueurs et on a aussi connu du succès au Championnat de l'Île, souligne-t-il pendant une pause de ses cours de cinquième secondaire.

Malgré l’incertitude qui entourage la tenue de la prochaine saison, Coupland croit fermement que l’Atlético sera en mesure d’offrir de bons moments à ses partisans, s’ils sont admis à la Place TD.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !