•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan prolonge les restrictions sanitaires jusqu’au 19 février

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le Dr. Saqib Shahab s'installe pour une conférence de presse à l'Assemblée législative de la Saskatchewan.

Avant de gérer la COVID-19 en 2020, le Dr Saqib Shahab avait aussi géré la pandémie de grippe A (H1N1). (archives)

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Vincent H. Turgeon

Le gouvernement de la Saskatchewan annonce la prolongation des restrictions sanitaires durant trois semaines de plus, soit jusqu’au 19 février.

Le premier ministre Scott Moe soutient que les mesures en place fonctionnent.

Même constat du côté du médecin hygiéniste en chef de la province, Saqib Shahab : Toutes les données vont dans la bonne direction. La diminution est lente, mais constante.

Ce dernier espère d’ailleurs une baisse du nombre d’hospitalisations au cours des prochaines semaines.

La responsabilité de respecter les règles nous incombe à tous. Lorsque nous ne le faisons pas, nous mettons notre famille, nos amis et les commerces en danger.

Saqib Shahab, médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan

La décision de prolonger les restrictions de trois semaines plutôt que de deux, comme d’habitude, est motivée par le désir d’éviter un relâchement lors de la Saint-Valentin, de la fête de la Famille et de la semaine de relâche scolaire.

Le but est d’éviter une hausse de cas comme celle observée après la période des Fêtes.

Scott Moe a répété que les entreprises ou personnes qui dérogent aux règles seront punies davantage.

En Saskatchewan, nous ne mettons pas en place des mesures plus sévères. Mais nous exigeons de la population qu’elle obéisse aux restrictions en place.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

À titre d'exemple, les bars Crackers et Crazy Cactus, à Saskatoon, ainsi que Stats Cocktails and Dreams, à Regina, ont tous les trois reçu une amende de 14 000 $ pour non-respect des mesures sanitaires.

D’autres enquêtes portant sur diverses entreprises sont toujours en cours.

Le Dr Shahab admet qu’il ne serait pas surpris de voir l’arrivée de différents variants de la COVID-19 en Saskatchewan. Bien que cette possibilité l’inquiète un peu, il affirme que les mêmes mesures restrictives s’appliqueraient.

La Saskatchewan à court de vaccins

Selon le premier ministre, la province n’a virtuellement plus aucune dose de vaccin.

Scott Moe reproche au gouvernement fédéral les retards de livraison.

La situation devrait toutefois être rectifiée dès la semaine prochaine, quand 12 000 doses seront livrées à la province.

Le premier ministre provincial soutient qu’il continuera à mettre de la pression sur Ottawa afin qu'un plus grand nombre de types de vaccin soient approuvés.

Jusqu’à présent, sur plus de 30 000 doses administrées en Saskatchewan, il n’y aurait eu que 10 à 15 réactions allergiques, selon le Dr Shahab.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !