•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une murale autochtone recouverte de graffitis dans le Downtown Eastside

Une mural est recouverte d'autres graffitis.

La murale de l'artiste autochtone Corey Bulpitt recouverte de graffitis.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Alexandre Lamic

Une peinture murale autochtone qui décorait les anciens locaux de la caisse populaire Pigeon Park Savings a été recouverte de graffitis dans le Downtown Eastside, à Vancouver.

Il s'agit d'une pratique inhabituelle chez les graffeurs urbains.

Depuis 2017, la murale East Van Pigeons, de l’artiste Corey Bulpitt, représentait des pigeons de style haïda sur les murs de la l'établissement bancaire consacré aux plus démunis du quartier.

Un mur est recouvert de graffitis dans le quartier du Downtown East Side.

Différents artistes ont vu ici une occasion de s'exprimer.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Depuis le début de la pandémie, de nombreux messages d'espoir et de solidarité ont été peints sur des murs de Vancouver. Les artistes urbains s'en sont donné à cœur joie en toute légalité. Certains se demandent cependant si la ville va connaître une recrudescence de graffitis sauvages.

Selon Lisa Parker, chef de service aux activités communautaires de rue à la Mairie de Vancouver, en 2020, le nombre d'appels téléphoniques en relation avec des graffitis (Nouvelle fenêtre) a augmenté de 156 % par rapport à l'année précédente. La Ville a aussi noté une hausse de graffitis sur les propriétés privées.

Un mur est recouvert de graffitis dans le quartier du Downtown East Side.

La murale en style haïda de l'artiste Corey Bulpitt est recouverte par des graffitis.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Néanmoins, Sarah Blyth, cofondatrice de l'organisme Overdose Prevention Society, tient à souligner que cette murale autochtone recouverte de graffitis ne reflète pas l'esprit et la solidarité du Downtown Eastside. Le bâtiment, situé au coin des rues Hastings et Columbia, sera bientôt détruit. En effet, l'établissement Pigeon Park Savings a déjà déménagé plus loin, au 346, rue East Hastings.

Environ la moitié du pâté de maisons est en train d'être démolie. Alors les artistes s'expriment comme ils peuvent. À ce coin de rue, tout sera démoli de toute façon.

Sarah Blyth
Sarag Blyth, cofondatrice de l'organisme Overdose Prevention Society du downtown east side de Vancouver dans la rue, elle porte un masque.

Sarag Blyth, cofondatrice de l'organisme Overdose Prevention Society du Downtown Eastside de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Même si certains ne s'entendent pas toujours, les artistes urbains du Downtown Eastside sont solidaires et respectent le travail des autres.

Sarah Blyth
Un mur est recouvert de graffitis dans le quartier du Downtown East Side.

Un mur est recouvert de graffitis dans le Downtown Eastside.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !