•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme aidera les entreprises les plus touchées par la pandémie

La ministre Mary Ng est debout à la Chambre des communes. On voit derrière elle son collègue Marc Miller

La ministre Mary Ng pilotera le nouveau « Programme de crédit pour les secteurs très touchés ».

Photo : Reuters / Blair Gable

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral lance une nouvelle mesure pour venir en aide aux entreprises canadiennes qui ont vu leurs revenus chuter durant la pandémie de COVID-19. C’est la ministre de la Petite Entreprise, Mary Ng, qui en a fait l’annonce mardi après-midi.

Que ce soit votre restaurant de quartier favori, un cinéma local ou même une chaîne d’hôtels ou de restaurants, les entreprises qui ont été frappées le plus durement par la pandémie ont maintenant l’aide dont elles ont besoin pour continuer d’avancer, a déclaré Mme Ng en conférence de presse.

Mis sur pied en partenariat avec les grandes institutions financières du pays, le Programme de crédit pour les secteurs très touchés permettra à Ottawa de garantir des prêts variant de 25 000 à 1 million de dollars aux entreprises qui font partie d’un secteur critique, comme l’hébergement, les arts et le divertissement. Les entreprises de plus grande envergure, comme les chaînes de restauration, pourraient quant à elles bénéficier de prêts garantis allant jusqu'à 6,25 millions de dollars.

Un taux d’intérêt annuel fixe de 4 % est prévu, que le prêt soit accordé à une petite ou une grande entreprise. Il sera également possible d’étaler le remboursement sur une période maximale de 10 ans.

Nous savons que de soutenir ces entreprises n’est pas seulement la bonne chose à faire pour l’économie, mais également la bonne chose à faire pour les employés, les familles et les communautés qui comptent sur ces entreprises.

Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise

Pour se qualifier, les entreprises devront respecter une série de critères. Elles devront avoir déjà soumis au gouvernement fédéral une demande d’aide dans le cadre des programmes de la Subvention salariale d’urgence du Canada ou de la Subvention d’urgence du Canada sur le loyer, et en avoir bénéficié durant un minimum de trois mois. Il leur sera de plus demandé de prouver que leurs revenus ont diminué d’au moins 50 % pendant une période de trois mois.

Bien que le programme soit chapeauté par la Banque de développement du Canada, ce sont les banques qui seront chargées de l’approbation et de l’octroi de ces prêts. Les entreprises qui souhaitent bénéficier de ce nouveau programme pourront contacter directement leur institution financière, et ce, dès lundi prochain.

Neil Parmenter, président et chef de la direction de l’Association des banquiers canadiens, a affirmé dans un communiqué que les domaines visés par le Programme de crédit pour les secteurs très affectés sont importants pour l’économie du pays et contribueront à son essor futur.

Les banques continueront à soutenir les entreprises et les ménages canadiens pour les mettre sur la voie d’une relance solide et durable, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !