•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ex-Rouge et Or emballés par la présence d'Antony Auclair au Super Bowl

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Antony Auclair

Antony Auclair

Photo : Rouge et Or de l'Université Laval

Il y a un peu plus de quatre ans, Marco Dubois et Étienne Moisan célébraient une conquête de la Coupe Vanier avec leur coéquipier du Rouge et Or Antony Auclair. Dimanche, ils regardaient plutôt à la télévision le grand Tom Brady festoyer avec l’ailier rapproché beauceron après la victoire qui propulsé les Buccaneers au Super Bowl.

Je suis très content pour mon ami. Il le mérite. Il a travaillé fort et on le supporte à distance, lance Étienne Moisan au sujet de celui qui deviendra le premier produit du Rouge et Or à participer au Super Bowl, dans une douzaine de jours.

Ça démontre que le football au Québec est en très grande santé et que c’est juste un début, poursuit Marco Dubois. Si deux Québécois, Laurent Duvernay-Tardif et Antony, ont pu aller au Super Bowl deux années consécutives, je pense qu’il va y en avoir d’autres et ce ne sera plus une surprise. Ça va devenir quelque chose de normal.

Arrivés dans le groupe de receveurs de passe du Rouge et Or un an après Auclair en 2014, les deux amis ont côtoyé de près l’ailier rapproché format géant durant plusieurs saisons.

Une histoire de persévérance

Antony et moi, on a compétitionné pour le même poste quand je suis rentré à l’Université Laval. On connaît la suite de l’histoire. Il a connu une grande carrière comme ailier rapproché et j’ai [été] transféré à la position de receveur, raconte Marco Dubois, sourire en coin.

Lui-même un choix de premier tour dans la Ligue canadienne de football, le receveur de passes du Rouge et Noir ne s’en est pas trop mal tiré. Il est toutefois bien placé pour témoigner du cheminement d’Auclair, un quart-arrière substitut, puis receveur de passes au collégial, devenu ailier rapproché à sa dernière saison universitaire, pour ensuite atteindre les plus hauts sommets.

Antony Auclair tient son casque avant de faire un exercice à l'entraînement.

Antony Auclair ne sait pas encore s'il sera en uniforme pour le match du Super Bowl.

Photo : Associated Press / Chris O'Meara

Je trouve que c’est un super beau message pour les jeunes de persévérer dans le sport. Antony, c’est un gars qui a connu des hauts et des bas, mais qui croyait en ses moyens. C’est un athlète hyper compétitif , pointe son partenaire d’entraînement, l’été, à Québec.

Un rôle à jouer en uniforme ou pas

Surtout utilisé par les Buccaneers pour ses talents de bloqueur, ces dernières saisons, Auclair n’a pas encore été en uniforme depuis le début des séries. Que ses entraîneurs décident de faire appel à ses services ou non, le 7 février, face aux Chiefs de Kansas City, le natif de Notre-Dame-des-Pins aura assurément un rôle à jouer d’ici là.

Pour avoir évolué dans des équipes où on a gagné des championnats, chaque joueur à sa part de responsabilité dans les succès de l’équipe. Même s’il ne joue pas, il y a toutes les pratiques et la préparation qui se fait pendant la semaine, explique Étienne Moisan.

Surtout qu’à sa quatrième saison à Tampa Bay, l’athlète de 27 ans est maintenant un vétéran dans l’équipe, ajoute Marco Dubois.

Je pense qu’il peut apporter beaucoup de leadership et aider de jeunes joueurs à bien se préparer. C’est une semaine de festivités avec beaucoup d’entrevues. Tu rencontres beaucoup de gens. Il y a beaucoup de distractions potentielles, surtout que c’est à Tampa Bay...

Une chose est sûre, Dubois et Moisan, des colocataires, seront rivés à leur téléviseur pour encourager leur ancien coéquipier et les Buccaneers, le 7 février. Le Super Bowl, c’est le rêve de tout jeune joueur de football dans le monde. Je lui souhaite d’en profiter pleinement, conclut Étienne Moisan.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !