•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

YouTube dit avoir retiré un demi-million de vidéos trompeuses sur la COVID-19

Susan Wojcicki est debout devant un écran sur lequel est affiché le logo de YouTube.

Susan Wojcicki, PDG de YouTube, est revenue sur les efforts de sa plateforme pour combattre la désinformation en 2020.

Photo : The Associated Press / Reed Saxon

Radio-Canada

La PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a annoncé mardi que la plateforme avait retiré depuis février 2020 plus de 500 000 vidéos véhiculant des informations fausses ou trompeuses concernant la pandémie de COVID-19.

Dans une lettre détaillant les priorités de YouTube pour 2021 (Nouvelle fenêtre), Mme Wojcicki est revenue sur les efforts de la plateforme pour contrer la désinformation en 2020, comme le rapporte le site CNet.

Nous avons mis à jour nos politiques pour cibler la désinformation médicale flagrante circulant à propos de la COVID-19, afin d’interdire les déclarations selon lesquelles le virus est un canular ou celles qui promeuvent des traitements médicaux non prouvés pour le combattre, explique-t-elle.

Nous avons continué de mettre à jour nos politiques concernant la COVID-19 afin de refléter l’état actuel de la science, et nous avons ainsi retiré plus d’un demi-million de vidéos depuis le mois de février.

Priorité 2021 : le discours entourant les vaccins

Susan Wojcicki a aussi abordé les nouvelles préoccupations de YouTube en matière de santé : Maintenant, notre attention s’est tournée vers les possibilités qui nous attendent avec la vaccination.

En octobre dernier, la plateforme a mis à jour ses politiques pour éradiquer la désinformation concernant les vaccins contre la COVID-19, s’engageant à retirer les vidéos en contradiction avec le consensus établi au sein d’autorités reconnues en matière de santé, comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

Nous avons aussi ajouté des alertes [qui redirigent les internautes] vers des sources fiables sur notre page d’accueil et sous les vidéos à propos des vaccins, ajoute Mme Wojcicki.

La PDG de YouTube a également parlé de l’effet de la pandémie sur la plateforme, affirmant que le temps de visionnement a augmenté de 25 % globalement durant le premier trimestre de 2020.

La pandémie a accéléré nos vies numériques, a-t-elle observé.

Avec les informations de CNet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !