•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il avait un avenir prometteur » : le père du jeune Yassin Dabeh pleure sa mort

Le décès de Yassin a tristement fait la manchette. Son nom figure parmi les trois Canadiens de 19 ans et moins qui sont morts après avoir contracté la COVID-19.

Yassin Dabeh porte un manteau d'hiver et pose devant une forêt.

Yassin Dabeh est mort le 21 janvier 2021 après avoir obtenu un résultat positif à la COVID-19.

Photo : Soumise par Mohamad Fakih

Thalia D’Aragon-Giguère

Yassin Dabeh avait 19 ans lorsqu’il est mort jeudi dernier après avoir reçu un diagnostic positif au coronavirus. Moins d’une semaine après le décès de son fils, Ahmad Dabeh a ouvert son cœur dans l’intimité de sa maison.

Je voulais ce qu’il y a de mieux pour mes enfants, mentionne en arabe le père syrien dont la famille a trouvé refuge il y a près de cinq ans au Canada. Son interprète, Tamara Elsayed, traduit ses propos au fur et à mesure. Ses émotions, elles, transpercent la caméra.

M. Dabeh ne cache pas sa peine. Le deuil sera long et difficile. Sa femme et lui n’ont pas pu assister aux funérailles de leur garçon, puisqu’ils ont aussi contracté la COVID-19.

Yassin était préposé d’entretien ménager au foyer de soins de longue durée Middlesex Terrace, à Delaware, en Ontario, dans lequel une éclosion de COVID-19 a été confirmée le 23 décembre.

Il était un jeune homme travaillant et aimait son emploi, au dire de son père.

Nous voulons que les gens se souviennent de lui comme un garçon doux, aimable et attentionné.

Ahmad Dabeh

La deuxième semaine de janvier, Yassin a obtenu un résultat positif à la COVID-19. M. Dabeh explique que son fils a fait plusieurs visites à l’hôpital pour des douleurs persistantes à la poitrine.

Il avait de la difficulté à respirer et a reçu quelques traitements d’oxygène, mais n’a jamais été hospitalisé.

Le décès de Yassin a été constaté jeudi dernier à la résidence familiale. Il ne s’est jamais réveillé, soupire son père.

M. Dabeh refuse de croire que le système de santé a abandonné son fils. Ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient, dit-il. À la fin de la journée, tout repose entre les mains de Dieu.

Des questions sans réponses

La mort de Yassin a secoué toute la communauté de Middlesex-London. Il est la plus jeune personne de la région à mourir de complications liées à la COVID-19, selon le bureau de santé publique local.

Plusieurs questions demeurent toutefois sans réponses au sujet de la cause exacte du décès de Yassin. Certaines personnes se demandent s'il est mort de la COVID-19 ou avec la COVID-19, a souligné le Dr Chris Mackie, médecin hygiéniste de la région, en conférence de presse lundi.

Malheureusement, nous allons devoir nous contenter des quelques informations dont nous disposons, a-t-il précisé. Il n'y aura pas d'enquête médicale.

La famille a choisi de procéder à l'enterrement et pour cette raison, il n'y aura pas d'autopsie.

Dr Chris Mackie, médecin hygiéniste de la région de Middlesex-London

Ahmad Dabeh a quant à lui tenu à démentir les rumeurs selon lesquelles son fils aurait pu s'enlever la vie. Il confirme que Yassin est mort de la COVID-19, comme l'indiquent les tests sanguins effectués après son décès.

Je ne comprends pas comment des gens peuvent dire de telles choses, s’attriste-t-il. Ils n'étaient pas là au moment de sa mort et ne l’ont pas vu lutter contre la COVID-19.

M. Dabeh espère que sa sortie publique permettra de faire taire les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Il demande aux gens de respecter le décès de son fils et le deuil de sa famille.

Yassin avait une personnalité merveilleuse [­­…] et un avenir prometteur, conclut-il, en remerciant du fond du cœur tous ceux qui ont offert leur soutien et leur compassion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !