•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des millions de dollars d’aide fédérale ne sont pas utilisés par les provinces

Un billet de 100 $ roulé.

Le gouvernement fédéral dépense beaucoup plus d'argent que les provinces pour lutter contre les effets de la pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / bukharova

Les gouvernements provinciaux n’ont pas réclamé ou utilisé des millions de dollars d’aide fédérale pour lutter contre la pandémie, selon un rapport du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA).

L’exemple le plus flagrant de cet argent qui dort est le complément de salaires pour les travailleurs essentiels en Alberta.

La province pourrait prétendre à près de 348 millions de dollars d’Ottawa pour accroître les revenus des travailleurs de la santé notamment, mais à la fin de 2020, le gouvernement albertain n’avait réclamé que 12 millions de dollars.

Cinq autres provinces n’avaient pas non plus utilisé l’intégralité de ce fonds, selon le rapport (Nouvelle fenêtre) (en anglais), mais les montants étaient beaucoup moins importants que ceux de l’Alberta.

Six provinces sur dix n’avaient pas demandé l’intégralité des fonds disponibles pour rendre plus sécuritaires leurs résidences de soins de longue durée. Encore une fois, l’Alberta est celle qui avait demandé le moins de millions de dollars.

Selon l’économiste en chef du CCPA, David Macdonald, les gouvernements provinciaux pourraient ne pas demander leur dû parce que certains programmes requièrent également une contribution provinciale. 

Il croit cependant qu'Ottawa devrait tirer les leçons de ces premiers transferts en prévision de ses dépenses à venir. 

Si on veut que les provinces contribuent aux coûts, il faudra que l’on soit un peu plus strict et qu’on impose des conditions. Et si les provinces ne veulent pas mettre en place les règlements du gouvernement fédéral, peut-être vaut-il mieux ne pas dépenser cet argent, explique M. Macdonald. 

Ottawa, seul à délier les cordons de la bourse

Par ailleurs, selon le rapport, Ottawa contribue presque à l’essentiel des dépenses de la lutte contre la pandémie, même dans des domaines de compétence provinciale comme la santé et l’éducation. 

Selon les calculs du CCPA, 92 % des dépenses proviennent d’Ottawa.

Des écouvillons.

Six provinces sur dix n'ont pas accédé à l'intégralité des fonds destinés à donner des primes aux travailleurs essentiels.

Photo : CBC / Robert Short

Les Albertains sont ceux qui reçoivent le plus d’argent, soit 11 200 $ par personne dont 93 % proviennent d’Ottawa. Les entreprises albertaines profitent également des dépenses fédérales, notamment à cause de l’aide apportée pour le nettoyage des puits abandonnés et orphelins. 

Certains gouvernements provinciaux ont mis de côté des sommes importantes, mais ne les ont pas allouées à des actions sur le terrain. L’Ontario, par exemple, a plus de 6,4 milliards de dollars en contingence, tandis que la Saskatchewan a mis 1,4 milliard de dollars de côté. 

Des syndicats albertains très en colère

Le rapport a provoqué la colère des syndicats albertains qui demandaient depuis plusieurs semaines des explications sur le complément de salaires. 

Nos membres me demandent depuis un an où est le soutien pour les travailleurs de première ligne. Maintenant, nous le savons : l’argent est sur une table à Ottawa, et notre gouvernement a choisi de le laisser là, déplore Mike Parker, le président de l’Association des sciences de la santé de l’Alberta, qui représente les ambulanciers, les techniciens de laboratoire et d’autres professionnels de la santé. 

Il ajoute être consterné par l’existence de 750 millions de dollars de contingence. Le gouvernement a choisi de ne rien faire. Je ne comprends pas, ajoute M. Parker. Cet argent aurait soutenu notre économie, nos petites entreprises et les membres de notre Association.  

Dans un courriel, la porte-parole du ministère albertain du Travail, Adrienne South, a indiqué que le gouvernement a alloué des primes de salaires aux aides-soignants dans les centres de soins continus. D’autres travailleurs devraient recevoir ce complément dans les prochaines semaines, a-t-elle ajouté. 

Le gouvernement a l’intention de bénéficier de l’intégralité de l’enveloppe fédérale en la matière, a-t-elle promis. 

Le gouvernement albertain s’est engagé à dépenser 3,5 milliards de dollars supplémentaires pour lutter contre la pandémie.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !