•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajout de 35 hectares au corridor écologique Forillon

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un orignal traversant la route.

La présence des orignaux sur la route 138 suscite des inquiétudes pour bien des automobilistes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce qu'un nouveau corridor écologique de 35 hectares est dorénavant protégé aux abords du parc national Forillon, afin de préserver l'habitat naturel de la faune du secteur.

L'organisme a racheté quatre propriétés privées afin d'assurer des corridors de déplacement de part et d'autre de la route 197 et de relier le parc national Forillon aux terres publiques qui ne font pas partie du parc.

Ces espaces sont particulièrement importants pour des espèces comme l'orignal, l'ours noir, le lynx et la martre d'Amérique, qui se déplacent sur des distances dépassant les limites du parc national.

Se retrouver devant une route ou des infrastructures humaines, ça peut les empêcher de traverser, explique la chargée de projet pour CNC Camille Bolduc.

Imaginez par exemple un lynx, une espèce quand même effarouchée par les odeurs humaines. S'il ne trouve pas un habitat forestier convenable de l'autre côté de la route, il sera enclin à rester du côté où il est, ajoute-t-elle.

Camille Bolduc sourit. Elle se tient devant la baie de Gaspé, en hiver.

Camille Bolduc est chargée de projet pour Conservation de la nature Canada.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Ce projet de 284 000 $ a été financé en majeure partie par Ottawa et Québec, qui ont respectivement investi 140 000 $ et 134 000 $. Une contribution de 10 000 $ provient de fondations privées.

En 2019, CNC avait également annoncé la préservation d'une bande de 26 hectares le long de la route 197, dans le secteur de Saint-Majorique.

Cette nouvelle annonce porte à 207 le nombre d'hectares qui sont protégés le long de la route 197, hors des limites du parc national Forillon, mais le travail n'est pas terminé pour l'organisme.

On espère avoir d'autres propriétaires privés qui nous aident parce que le travail n'est pas terminé pour la protection du corridor Forillon.

Camille Bolduc, chargée de projet pour Conservation de la nature Canada

On pourrait doubler, voire tripler la superficie, mais le but c'est d'avoir au moins deux ou trois corridors fonctionnels pour la faune dans l'avenir, indique Camille Bolduc.

Sans chiffrer son objectif, elle précise qu'un corridor écologique représente une bande continue de 150 mètres.

J'ai quasiment envie de donner rendez-vous aux gens dans deux ans pour célébrer de nouveaux succès, idéalement en personne, lance la chargée de projet.

L'organisme est aussi en contact avec le ministre des Transports pour un éventuel affichage qui préviendrait les automobilistes de ralentir à l'approche des corridors écologiques.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !