•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google cesse de financer les parlementaires ayant voté contre la certification de Biden

Joe Biden devant les caméras et le drapeau américain.

Le président américain prend la parole lors de la célébration virtuelle de son assermentation.

Photo : Getty Images / AFP / JOSHUA ROBERTS

Agence France-Presse

Google va cesser ses contributions aux parlementaires ayant tenté de bloquer la certification des résultats de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre. Cette décision fait suite à l'invasion du Capitole par des adeptes de Donald Trump le 6 janvier.

Après les événements troublants du Capitole, NetPAC [le comité d'action politique de Google] a mis en suspens toutes ses contributions le temps de procéder à un examen, a indiqué un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué transmis mardi matin à l'Agence France-Presse.

À la lumière de cet examen, le conseil d'administration de NetPAC a décidé qu'il ne ferait pas de contributions durant le cycle électoral actuel aux membres du Congrès ayant voté contre la certification des résultats de l'élection présidentielle, a ajouté ce responsable.

Plusieurs géants technologiques américains, dont Google, Amazon et Facebook, ont annoncé la semaine dernière la suspension de leurs dons politiques en raison des émeutes du 6 janvier.

Haranguée par Donald Trump, une foule soutenant le milliardaire républicain a envahi le Capitole à Washington, siège du Congrès américain, pour protester contre les résultats de l'élection du 3 novembre.

M. Trump et ses partisans et partisanes ont contesté pendant des semaines la légitimité de la victoire du démocrate Joe Biden sans toutefois réussir à prouver que le scrutin avait été manipulé.

Plusieurs membres du Parti républicain, dont le sénateur du Texas Ted Cruz et le sénateur du Missouri Josh Hawley, ont pour leur part contesté la validation officielle des résultats de plusieurs États clés, notamment en Arizona, en Pennsylvanie ou dans le Michigan.

Selon le site OpenSecrets, NetPAC a fait un don de 6000 dollars américains à M. Cruz lors de sa campagne de réélection en 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !