•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Ottawa, des résidents de l’avenue Trump veulent que la rue change de nom

Le panneau de l'avenue Trump à l'intersection de la promenade Whitestone.

Le nom de la rue a été adopté avant que Trump n’entre en politique, le secteur ayant pour thème Manhattan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Ceux qui habitent sur l’avenue Trump à Ottawa pourraient bientôt changer d’adresse, mais contrairement à l’ancien président américain, ils ne changeront pas de résidence.

L’avenue Trump est une rue tranquille avec des maisons unifamiliales en briques brunes, bordées de larges allées et nichées dans le quartier Central Park, juste à côté du chemin Merivale.

Samedi, la Ville a entamé des consultations avec les résidents pour vérifier leur niveau de soutien pour renommer leur rue, selon un courriel du bureau de leur conseiller municipal, Riley Brockington. Toutes les maisons de la rue ont également reçu un avis en ce sens.

Selon M. Brockington, la consultation fait suite à un nombre récent et à d’anciennes demandes à son bureau visant à abandonner le nom de Trump.

L'affiche du quartier Central Park en hiver.

Le quartier Central Park est situé juste à côté du chemin Merivale, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Le nom de la rue a été adopté bien avant que le magnat de l’immobilier de New York et vedette de la téléréalité n’entre en politique, le secteur ayant pour thème Manhattan.

Depuis les années que je suis en poste, il y a eu des mouvements pour changer le nom de la rue, a indiqué M. Brockington à CBC. Plus récemment, au cours du mandat du dernier président, ce mouvement a pris de l’ampleur.

Le conseiller craignait des ramifications

Riley Brockington affirme qu’il a décidé d’attendre le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche avant d’entreprendre des démarches.

J’étais inquiet que cela se retourne contre le Canada si l’on apprenait que, dans la capitale du Canada, on voulait retirer son nom d’un panneau de signalisation, a-t-il avoué.

Si les résidents acceptent de changer le nom de la rue, M. Brockington soutient qu’un groupe de travail sera formé pour en trouver un nouveau, qui pourrait se conformer ou non au thème de Manhattan.

Riley Brockington porte un masque en entrevue.

Le conseiller municipal du secteur, Riley Brockington

Photo : Radio-Canada

Ce n’est que le début, toutefois, car le nouveau nom proposé devra être approuvé par les résidents de la rue avant qu'un processus de demande formelle ne soit entamé.

Le conseil municipal doit donner son approbation, puis les services publics et d’urgence ainsi qu’une foule d’autres parties intéressées doivent être officiellement informées.

M. Brockington croit que le processus prendra environ 6 mois.

Un président qui ne mérite pas de rue à son nom, selon des résidents

Bonnie Bowering, qui habite sur l’avenue Trump depuis 2008, n'en peut plus d'attendre que sa rue change de nom.

Jusqu’à la dernière élection, c’était comme une source d’humour, dit-elle. Mais maintenant, ce n’est plus drôle.

Bonnie Bowering devant la caméra au coin de l'avenue Trump et de la rue Bloomingdale.

Bonnie Bowering habite sur l'avenue Trump depuis 2008.

Photo : Radio-Canada

Il ne mérite pas l’honneur d'avoir une rue à son nom.

Bonnie Bowering, une résidente de l’avenue Trump

Mme Bowering raconte s’être habituée aux sourires des commis de magasin lorsqu’elle donne son adresse, mais maintenant, ce nom a pris un ton beaucoup plus sinistre.

Il a ébranlé tout le processus démocratique et il a incité à l’insurrection, martèle la résidente. Son statut a changé, et je ne pense pas qu’Ottawa, la capitale du Canada, devrait l’honorer, lui ou son nom, d'aucune façon.

Pour Kaylee Brooks, qui vit sur l’avenue Trump depuis deux ans et demi, ce changement ne peut arriver assez tôt.

Au départ, ça semblait être une blague idiote, mais comme il y avait de plus en plus de nouvelles sur Trump, c’était bouleversant de vivre ici, lance Mme Brooks.

Personne ne veut être associé à son nom, surtout en ce moment, et ça signifierait beaucoup pour moi de le changer, parce que je ne veux pas qu’aucun de mes documents officiels ne mentionne "avenue Trump", ajoute-t-elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !