•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T.-N.-L. : un conservateur annonce sa démission, puis décide de rester candidat

Josh Nolan.

Le candidat progressiste-conservateur dans Cartwright-L'Anse-au-Clair, Josh Nolan, a annoncé sa démission lundi soir. Mardi matin, il a fait marche arrière.

Photo : Facebook - Joshua Nolan

Quelques heures après avoir annoncé sa démission sur les ondes du réseau CBC, le candidat progressiste-conservateur, Josh Nolan, fait marche arrière et confirme qu’il est toujours candidat dans la circonscription de Cartwright-L’Anse-au-Clair, au Labrador.

Dans un courriel envoyé lundi soir, Josh Nolan a annoncé sa décision de quitter la course. Le candidat, qui habite à Saint-Jean, a expliqué avoir lu des commentaires sur les réseaux sociaux concernant un autre candidat, le libéral Devon Ryan, qui est devenu la cible des progressistes-conservateurs parce qu'il n'habite pas dans la circonscription qu'il représente.

Josh Nolan tente sa chance pour représenter une circonscription dans les sud-est du Labrador. Il s’est dit profondément déçu par ces attaques et les commentaires qu’elles ont entraînés sur les réseaux sociaux.

Devon Ryan est devenu victime d’intimidation et je dois lutter contre l’intimidation. Je ne serai pas hypocrite, a-t-il écrit.

Je n'étais pas au courant, dit Ches Crosbie

En conférence de presse mardi matin à Corner Brook, le leader progressiste-conservateur, Ches Crosbie, affirme qu'il n’était pas au courant de la décision de son candidat.

Vous m'apprenez quelque chose, a-t-il dit. Je dois évaluer la situation. Je n’étais pas au courant.

Le directeur des communications du Parti progressiste-conservateur, David Maher, a par la suite expliqué que Josh Nolan n’avait pas communiqué sa décision d'abandonner sa campagne à la formation politique.

Ches Crosbie.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie, répond aux questions des médias le 19 janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Josh Nolan dit qu’un organisateur progressiste-conservateur, Steve Kent, l’a convaincu mardi matin de ne pas démissionner et de continuer à faire campagne. Steve Kent ne voulait pas accorder d'entrevue à Radio-Canada.

Dans une déclaration, le Parti progressiste-conservateur indique qu’un courriel a été envoyé à CBC avant que la décision [de démissionner] ne soit communiquée [à] Élections T.-N.-L. Cette question est réglée et M. Nolan reste candidat pour la circonscription.

Je m’inquiétais vraiment pour Devon, explique Joshua Nolan. Et d'observer [le traitement] qu’il subit, nous nous sommes parlé ce matin pour dire, tu sais, on ne peut plus tolérer [ça].

La circonscription de Montagnes Torngats, où se présente Devon Ryan, englobe plusieurs villages sur la côte nord du Labrador. Mais le candidat libéral réside dans la région de Labrador City. Il affronte la progressiste-conservatrice Lela Evans et la néo-démocrate Patricia Johnson-Castle.

Le leader libéral, Andrew Furey, a défendu son candidat lundi.

C’est un processus démocratique et nous voulons donner aux gens l’occasion de voter pour un gouvernement libéral. M. Ryan s’est présenté et ça fait partie du processus démocratique, a-t-il dit.

Avec des informations de Troy Turner, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !