•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens invitée pour une première fois par Soccer Canada

Elle maîtrise le ballon à l'entraînement.

Évelyne Viens quittera le Paris FC en février pour tenter sa chance avec l'équipe canadienne.

Photo : Facebook/Paris FC

Évelyne Viens a finalement réussi à attirer le regard de Soccer Canada. Jusqu’ici ignorée par le programme national, l’attaquante de L’Ancienne-Lorette fait partie des joueuses invitées au camp de sélection de la formation canadienne en vue de la Coupe SheBelieves 2021 qui se tiendra à Orlando en février.

Avec cette première invitation au camp de l’équipe senior, la joueuse de 23 ans fait ainsi son entrée dans le giron de Soccer Canada, elle qui n’a jamais été considérée par le programme de développement de la fédération nationale.

C’est une fierté parce que je pense que j’ai un parcours un peu atypique, différent de tout le monde, mais c’est surtout un honneur pour moi et si j’ai la chance de représenter le Canada, ce serait incroyable, lance-t-elle.

Une femme en pull blanc et aux cheveux noirs sourit devant le micro.

La joueuse de soccer Evelyne Viens.

Photo : Radio-Canada / Tifa Bourjouane

Abonnée aux records

Ses succès avec les Bulls de l’Université South Florida en NCAA, où elle a inscrit 73 buts en 77 matchs en plus de fracasser plusieurs records d’équipe et de conférence, ont véritablement propulsé Évelyne Viens au rang des meilleures joueuses de son âge au Canada.

Mais selon elle, sa première année passée chez les professionnelles, avec le Sky Blue FC du New Jersey de la National Women's Soccer League et avec le Paris FC, où elle a été prêtée pour l’hiver par le Sky Blue FC, a convaincu les dirigeants du programme national de lui donner sa chance.

L’équipe canadienne était bien au courant de ce que j’ai fait à l’université, mais le fait d’arriver chez les professionnelles et de reproduire cela, ç’a peut-être ouvert les yeux de l’équipe canadienne et ils se sont dit: ok, je crois qu’elle a le niveau pour être invitée à un camp de sélection, explique Évelyne Viens qui a inscrit 8 buts en 12 matchs en première division française.

Je crois que dans la vie, il faut voir le positif dans tout. De jouer avec deux clubs professionnels aussi rapidement et de m’adapter à des styles de jeu différents m’ont aidé à être prête mentalement et physiquement. Je pense que c’est un bon timing en ce moment.

Une citation de :Évelyne Viens, attaquante, Paris FC

28 joueuses invitées

L’attaquante de L’Ancienne-Lorette rejoindra les 28 autres joueuses invitées, dont la Lévisienne Gabrielle Carle, au camp d’évaluation à Orlando en Floride.

Les entraînements débuteront le 5 février, mais Viens, comme les autres joueuses qui disputent leur saison en Europe en ce moment, se présentera vers le 14 ou le 15 février.

Au final, 23 joueuses seront appelées à former l’équipe canadienne qui se mesurera aux équipes nationales des États-Unis, du Brésil et du Japon.

Elle est la meilleur marqueuse de l'histoire du soccer féminin au niveau international

Évelyne Viens souhaite apprendre de Christine Sinclair (photo) qui jubile ici après avoir inscrit le 186e but de sa carrière pendant un match de qualification olympique contre le Mexique.

Photo : The Associated Press / Delcia Lopez

Apprendre de la meilleure

Évelyne Viens aura fort à faire pour se tailler une place au poste d’attaquante, où le Canada compte sur une des meilleures joueuses de l’histoire, Christine Sinclair.

La Québécoise y voit un beau défi, mais aussi une belle occasion d’apprendre de la plus prolifique buteuse de l’histoire du soccer féminin.

Quand tu arrives au niveau de l’équipe canadienne, peu importe le poste, tu as de la compétition vraiment incroyable à l’interne, mais je vais faire mon boulot, dit-elle. J’ai la chance de pouvoir aller sur le terrain avec Christine Sinclair, j’ai la chance d’apprendre avec une des meilleure joueuses au monde, donc, c’est vraiment un honneur aussi.

Évelyne Viens refuse de se mettre de la pression, même si cette sélection pourrait être cruciale en vue des Jeux olympiques de Tokyo au Japon à l’été prochain. Elle souhaite plutôt se concentrer sur ce qu’elle sait faire de mieux: marquer des buts.

Le Canada jouera son premier match de la Coupe SheBelieves le 18 février contre les puissantes Américaines, championnes du monde en titre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !