•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 1740 nouveaux cas et 63 morts en Ontario

Doug Ford réclame un test de dépistage obligatoire pour tous les voyageurs étrangers qui arrivent à l'aéroport Pearson.

Un bénévole se fait injecter une dose du vaccin à l'essai.

La compagnie Providence Therapeutics a commencé les essais cliniques de son vaccin canadien à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Providence Therapeutics

Radio-Canada

L'Ontario recense son plus faible nombre de nouveaux cas en une journée depuis la mi-décembre, mais le nombre de tests de dépistage dépasse à peine 30 000 mardi.

Des 1740 infections confirmées mardi en Ontario, Toronto en recense 677, suivie des régions de Peel (320) et de York (144).

Parmi les autres régions les plus touchées, on trouve : Waterloo (77), Windsor-Essex (59), Hamilton (59), Wellington-Dufferin-Guelph (55), Durham (51), Halton (49), Niagara (49), Simcoe Muskoka (36), Middlesex-London (34) et Ottawa (32).

Le nombre moyen de nouvelles infections quotidiennes en Ontario au cours des sept derniers jours continue à baisser, se chiffrant mardi à 2346.

Depuis le début de la pandémie, l'Ontario a recensé 258 700 cas de coronavirus.

Le bilan des morts grimpe à 5909 avec 63 décès de plus, mardi, y compris au moins 35 touchant des résidents de centres de soins de longue durée.

L'armée en renfort dans les foyers?

La santé publique dénombre 23 éclosions de plus, mardi, dans les foyers pour aînés, pour un total de 253.

Par ailleurs, 71 bénéficiaires de plus ont contracté la COVID-19 depuis lundi.

Pour le chef du Parti vert, Mike Schreiner, il est temps d'appeler l'Armée canadienne en renfort comme durant la première vague. Il cite en exemple les 45 décès recensés au foyer Roberta Place à Barrie, au nord de Toronto.

À nouveau, je demande au premier ministre Ford de prendre le téléphone et d'appeler l'armée et la Croix-Rouge.

Mike Schreiner, chef du Parti vert

La Croix-Rouge a déjà offert son soutien à certains foyers, mais M. Schreiner affirme que l'Ontario doit faire beaucoup plus, entre autres utiliser les millions de tests de dépistage rapide qu'Ottawa lui a fournis.

Hausse des hospitalisations

Après avoir été en baisse pendant près d'une semaine, le nombre d'hospitalisations augmente, mardi.

Il y a 68 Ontariens de plus à l'hôpital à cause de la COVID-19, pour un total de 1466.

  • Nombre de patients aux soins intensifs : 383 (-14)
  • Nombre de patients sous respirateur : 298 (+15)

Il y a 2261 nouvelles guérisons, mardi. Le nombre de cas actifs (23 036) diminue pour la neuvième journée de suite.

Test obligatoire pour les voyageurs?

De passage à l'aéroport Pearson de Toronto mardi, le premier ministre ontarien, Doug Ford, a réclamé à nouveau du fédéral qu'il force les voyageurs étrangers à subir un test de dépistage à leur arrivée au pays.

M. Ford, qui s'inquiète de la propagation en Ontario du variant britannique plus contagieux, affirme qu'Ottawa devrait aussi interdire les vols venant de pays où de nouvelles souches de COVID-19 ont été détectées.

Chute du dépistage

Le nombre de tests de dépistage poursuit sa dégringolade, mardi, pour une quatrième journée de suite.

Seulement un peu plus de 30 700 tests ont été effectués au cours des dernières 24 heures, soit leur niveau le plus faible depuis la mi-novembre.

Les laboratoires affiliés à la province peuvent faire 70 000 analyses par jour.

Le taux de positivité des tests est de 5,9 %, mardi.

Vaccination

Près de 296 000 doses des vaccins contre la COVID-19 de Pfizer et de Moderna ont été administrées en Ontario jusqu'à maintenant.

Une première cargaison de vaccins devait être livrée par avion, mardi, à l'une des Premières Nations du Grand Nord de l'Ontario qui ne sont accessibles que par la voie des airs.

L'Association des optométristes de l'Ontario ajoute sa voix à celles d'autres professionnels de la santé qui se disent prêts à participer à la campagne de vaccination de la province. Les optométristes pourraient offrir le vaccin dans leur bureau et dans des cliniques de vaccination, indique le président du regroupement, le Dr Sheldon Salaba.

De son côté, la compagnie Providence Therapeutics a entamé les essais cliniques de son vaccin canadien à Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !