•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un gouverneur général issu d’une Première Nation, souhaite une fédération autochtone

Bobby Cameron en entrevue dans les bureaux de Radio-Canada à Saskatoon.

Le chef de la FSIN, Bobby Cameron. (archives)

Photo : Radio-Canada / Pascale Bouchard

Radio-Canada

La Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN) souhaite que la prochaine personne qui occupera le poste de gouverneur général du Canada, en remplacement de Julie Payette, soit issue d’une Première Nation.

Lorsque les nouveaux arrivants sont arrivés sur ces terres il y a très longtemps, la première relation que les sujets de la Reine ont établie a été avec les Premières Nations, explique le chef de la FSIN, Bobby Cameron, dans un communiqué de presse.

Il est important que le représentant de la Couronne rende hommage à l’histoire de cette relation.

Bobby Cameron, chef de la FSIN

La semaine dernière, le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba, Arlen Dumas, a exprimé le même souhait en estimant qu’il s’agirait d’un signal fort envoyé par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Si leur souhait est exaucé, ce serait la première fois qu’un membre des Premières Nations détiendrait ce titre.

Selon Bobby Cameron, il est temps de revigorer le rôle du gouverneur général et la relation de la Couronne avec nos détenteurs de droits inhérents et de droits issus de traités.

Le juge en chef de la Cour suprême Richard Wagner assure l'intérim en attendant la nomination d'un nouveau gouverneur général.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !