•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller municipal de Granby réprimandé à la suite de voyages

L'hôtel de ville de Granby.

L'hôtel de ville de Granby

Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

Radio-Canada

Le conseiller municipal de Granby Éric Duchesneau a été réprimandé par les autres élus en raison de voyages qu'il a effectués en pleine pandémie.

Lors de la séance du conseil municipal de lundi, les élus ont adopté une résolution pour lui retirer la présidence de plusieurs comités de la Ville, dont celui des travaux publics.

Cette décision a été prise en raison des voyages effectués par M. Duchesneau à l’étranger alors que les gouvernements recommandent d’éviter tout voyage non essentiel. Selon le maire, Pascal Bonin, le conseiller a quitté le pays à deux reprises sans en avertir le conseil municipal.

Avec la pandémie et le couvre-feu, c'est difficile en ce moment et on doit donner l'exemple.

Pascal Bonin, maire de Granby

Le maire Pascal Bonin a affirmé lors de la période de questions que les conseillers ont voté unanimement pour démettre Éric Duchesneau de ses fonctions au sein des comités. Il rappelle toutefois que le conseil n'a pas le pouvoir de destituer un élu de son rôle de conseiller municipal. 

Questionné par un citoyen, le conseiller Éric Duchesneau a été invité à dire s'il entendait retourner en voyage pendant la pandémie.  

On ne sait pas quand elle va se terminer, cette pandémie-là. Est-ce que je vais retourner au Mexique? Oui. Est-ce que je sais quand? Non.

Éric Duchesneau, conseiller municipal de Granby

Éric Duchesneau a néanmoins affirmé qu'il n'était pas dans ses plans de retourner en voyage à court terme. Le conseiller n'a pas répondu aux demandes d'entrevues formulées par Radio-Canada.

Le maire s'excuse au nom de la Ville

Le maire de Granby s'est montré déçu de la réaction du conseiller aux questions du public lundi. Pascal Bonin déplore qu'Éric Duchesneau ait agi de façon « provocatrice ».

Je tiens à m'excuser pour les gens qui seraient offensés du comportement de M. Duchesneau, ce n'est pas ce que la Municipalité et le reste du conseil pensent, souligne Pascal Bonin.

Néanmoins, Éric Duchesneau n'est pas le seul politicien à avoir quitté le pays dernièrement. Au provincial et au fédéral, plusieurs élus ont été sanctionnés par leur parti politique en raison de voyages non essentiels effectués pendant le temps de Fêtes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !