•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Une vingtaine d’amendes remises à des entreprises d’Ottawa

Des gens portant des masques, derrière des paniers d'épicerie vides, font la file à l'extérieur d'un commerce. Au premier plan, une femme vue de dos à la sortie du commerce pousse un panier rempli.

Plus de 100 entreprises d’Ottawa ont reçu la visite d’inspecteurs provinciaux au cours du week-end (archives).

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Radio-Canada

Plus de 100 entreprises d’Ottawa ont reçu la visite d’inspecteurs provinciaux au cours du week-end. Une vingtaine d’amendes ont été remises.

Ce sont précisément 114 entreprises dont des magasins de vente au détail, des stations-service et des restaurants offrant des repas pour emporter qui ont été inspectés.

L’opération visait à assurer que les protocoles de la santé publique en lien avec la pandémie soient suivis.

Les inspecteurs ont émis 27 contraventions et 18 ordonnances de santé et de sécurité. Ces ordonnances n’entraînent pas de pénalité financière immédiate, mais demandent à l’entreprise d’apporter des modifications avant une inspection de suivi.

Les infractions les plus courantes étaient le non-respect de la limite de capacité, le contrôle inadéquat des clients et l’absence d’un plan de sécurité, selon le ministère du Travail.

Sur une affiche au sol, on peut lire « pratiquez la distanciation physique ».

Les commerces d'Ottawa doivent respecter de nombreuses règles sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Les agents municipaux d’Ottawa ont travaillé aux côtés des inspecteurs provinciaux et ont remis 10 amendes et 2 avertissements. Ces amendes ont été données en lien avec le port du masque ou de la signalisation requise aux entrées publiques, a indiqué la Ville.

Des inspections similaires ont aussi été menées à Windsor, Niagara et Durham. La fin de semaine dernière, des entreprises de Toronto et d’Hamilton ont été la cible des inspecteurs.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

De petites entreprises qui souhaiteraient ouvrir

Les entreprises encourent des amendes de 1000 $ pour ne pas avoir respecté les règles énoncées dans la Loi de 2020 sur la réouverture de l’Ontario et la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence.

Tant les employés que les clients ne respectant pas les règles pourraient recevoir une amende de 750 $, selon une déclaration du ministère.

L’opération d’inspection survient après que de petites entreprises ont critiqué la décision du gouvernement de permettre aux grands détaillants de rester ouverts alors qu’elles ont été forcées à cesser leurs activités.

C’est extrêmement exaspérant pour de petites entreprises de voir ces grandes entreprises à qui l’on a donné carte blanche pour vendre tous les produits alors que d’autres détaillants [ne pouvaient offrir] que le ramassage en bordure de rue, déplore Mark Kaluski, le président de la Coalition d’Ottawa des Zones d’amélioration commerciale d’Ottawa. Ils ne respectent même pas les règles.

Certains plus petits commerçants maintiennent pouvoir de leur côté reprendre leurs activités de façon sécuritaire.

Je pense que juste permettre une personne ou 2 ou 3 dans un petit commerce, ou quelques tables dans un restaurant, je pense qu’on aurait vu ces petites entreprises faire absolument tout ce qu’elles peuvent pour s’assurer de pouvoir ouvrir de façon sécuritaire, soutient le copropriétaire de Ottawa Special Events, Michael Wood.

Avec les informations de Hillary Johnstone

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !