•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d’Abdirahman Abdi : une entente met fin à l'action civile

Une photo d'Abdirahman Abdi, à gauche, et du policier Daniel Montsion, à droite.

L'agent Daniel Montsion (droite) a été reconnu non coupable de l'homicide involontaire d'Abdirahman Abdi (gauche). (archives)

Photo : CBC

Radio-Canada

La famille d'Abdirahman Abdi, qui est mort à la suite d'une arrestation policière, et la Commission de services policiers d’Ottawa ont trouvé un accord mutuel mettant fin à l’action civile.

La Commission de services policiers d’Ottawa en a fait l'annonce lundi en début de soirée par voie de communiqué.

La Commission et le SPO reconnaissent la nature tragique de la mort de M. Abdi, ainsi que la nécessité de respecter le processus de guérison de la famille, précise la commission.

Reconnaissant l’importance d’une conclusion positive à cette affaire au civil, la Commission et la famille se sont engagées dans des discussions continues dans le but d’aboutir à une résolution réciproquement acceptable, peut-on aussi lire.

Les détails de l'entente ne seront pas divulgués, mais les deux parties proposent un changement et des améliorations importantes quant à la manière dont la police intervient auprès de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

La famille d'Abdirahman Abdi se dit encouragée par la volonté de la Commission et du SPO d’instaurer une nouvelle Stratégie d’intervention en santé mentale afin d’accroître la sûreté communautaire et le bien-être de tous les résidents d’Ottawa.

Rappel des faits

Abdirahman Abdi, un Canadien d'origine somalienne âgé de 37 ans, est mort à la suite d’une arrestation à laquelle l'agent de police Daniel Montsion a participé le 24 juillet 2016.

Ce dernier a été accusé d'homicide involontaire, de voie de faits graves et d’agression armée. Il a été blanchi des trois chefs d'accusation le 20 octobre 2020.

Le 24 juillet 2018, la famille de la victime avait intenté une poursuite de 1,52 million de dollars contre le Service de police d'Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !