•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de parc éolien à Havre-Aubert, tranche Hydro-Québec

Le cimetière, l'église de Bassin et golfe du Saint-Laurent en hiver.

Le secteur de Bassin, sur l’île du Havre Aubert, était le secteur visé par Hydro-Québec pour son projet de parc éolien. (archives)

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

La transition énergétique des Îles ne passera pas par un parc éolien sur l'île du Havre Aubert.

Hydro-Québec a annoncé dans un courriel lundi matin que l’option prévoyant un parc éolien ne faisait plus partie de son analyse.

La société d'État dit avoir pris sa décision en tenant compte des résultats des consultations publiques qui se sont déroulées l'automne dernier, pendant lesquelles l’avis de près de 1000 personnes a été comptabilisé.

Des éoliennes sont ajoutées à une photo où on voit les collines forestière de l'île du Havre Aubert.

Simulation visuelle d'Hydro-Québec intégrant des éoliennes au paysage de Bassin, à partir d'une photo prise au croisement de la route 199 et du chemin du Bassin

Photo : Hydro-Québec

La conseillère de l’île du Havre Aubert, Suzie Leblanc, se dit agréablement surprise de cette nouvelle qu'elle n'attendait pas avant le mois de mai.

C’est sûr et certain qu’Hydro-Québec avait quand même entendu que la population n’était pas en accord avec ce projet-là en tant que telle […] Les citoyens ont vraiment eu une réaction énorme. Hydro-Québec a passé le message pour dire qu’on avait été entendu, sauf qu’il n’avait jamais retiré l’option de l’éolien des possibilités , relate-t-elle.

Mme Leblanc, accompagnée d’un groupe citoyen du Havre-Aubert, a fait plusieurs efforts de mobilisations contre cette option amenée par Hydro-Québec, en invitant notamment les citoyens à faire valoir leur avis lors des consultations de novembre.

Tant que l’option restait dans la liste, moi je me disais qu’il fallait faire quelque chose.

Suzie Leblanc, conseillère de l’île du Havre Aubert

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, partage le sentiment de satisfaction de la conseillère.

C’était la seule chose à faire pour Hydro-Québec.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

La proposition n’aurait jamais dû figurer parmi les pistes à explorer […] Le problème n’était pas l’éolien en tant que tel, mais l’éolien à proximité des résidences, dans un milieu panoramique extraordinaire comme Bassin. Ça n’avait ni queue ni tête, estime le député péquiste.

Un homme parle devant le fleurdelisé.

Le député des Îles-de-la-Madeleine pour le Parti québécois, Joël Arseneau.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre s'était aussi prononcé contre ce projet à l'automne.

Pour les autres options, Hydro-Québec indique que l’analyse comparative se poursuit.

La société d’État rappelait, à l’été 2020, que le raccordement l’archipel au réseau hydroélectrique continental par câbles sous-marins, était toujours considérée comme l’option privilégiée, malgré un pas de recul lié aux coûts élevés qu’engendrerait cette option.

La société d'État rappelle qu'elle publiera les résultats de son analyse comparative ainsi que des consultations publiques au printemps 2021.

Hydro-Québec n’était pas disponible pour accorder des entrevues à ce sujet lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !