•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un possible variant du SRAS-CoV-2 détecté à Sudbury

Les bureaux de Santé publique Sudbury et districts

Santé publique Sudbury et districts attend les résultats d'une analyse plus poussée.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Santé publique Sudbury et districts a été informé d’une possible infection à la COVID-19 causée par un variant plus contagieux du virus à la suite d’un test en laboratoire effectué par Santé publique Ontario.

Un séquençage plus poussé de l’échantillon sera fait pour identifier de quel variant il s'agit. Le résultat devrait être partagé dans les prochains jours.

La personne touchée se porte bien et elle a des antécédents de voyage à l’étranger, ce qui exige une période de quarantaine de 14 jours après le retour au Canada, indique la Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts.

[La quarantaine] nous a donné le temps d’identifier le variant possible et de nous assurer qu’il ne se propagerait pas.

Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts

Dans un autre communiqué, Santé publique Sudbury et district a fait le point sur les plus récentes éclosions rapportées sur son territoire, dont une à l’école Pius XII et au foyer de groupe Summit Human Services.

Selon le site web du bureau de santé publique, il y a huit éclosions actives en milieu institutionnel, dont trois dans des foyers de soins de longue durée et trois dans des écoles.

Santé publique Sudbury et districts a recensé 12 nouveaux cas sur son territoire lundi.

Un deuxième décès dans la circonscription sanitaire d’Algoma

Santé publique Algoma annonce un deuxième décès dû à la COVID-19 sur son territoire depuis le début de la pandémie, une semaine après le premier.

Je suis profondément attristée que nous ayons perdu une autre vie à cause de la COVID-19, a déclaré la Dre Jennifer Loo, médecin hygiéniste.

Au nom de la santé publique d'Algoma, nous offrons nos plus sincères condoléances aux proches de cette personne, ajoute-t-elle.

Santé publique Algoma n’a pas signalé de nouveaux cas sur son territoire depuis vendredi et il y a 11 cas actifs.

Ailleurs dans le Nord de l’Ontario

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a fait état lundi de 5 nouveaux cas, dont deux à la prison du district de Thunder Bay.

Le BSDTB a aussi annoncé la fin d’une éclosion au foyer de soins de longue durée Hogarth Riverview Manor.

Plus à l’ouest, le Bureau de santé du Nord-Ouest, qui couvre les districts de Kenora et de Rainy River, a recensé 6 cas de plus, ainsi que 3 cas présumés.

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound n’a pas annoncé de cas pour une 5e journée de suite.

La situation est également stable dans le Timiskaming, ou le bureau de santé régional n’a pas annoncé de cas depuis vendredi, lorsqu’il avait déclaré une éclosion au foyer Extendicare de Temiskaming Shores.

Le Bureau de santé Porcupine a annoncé 3 nouveaux cas dans le secteur de Hearst, sans préciser où.

Ce bureau de santé surveille de près la situation au foyer de soins de longue durée Extendicare de Kapuskasing.

Sur Facebook, le chef de la Première Nation de Constance Lake, Rick Allen, a indiqué qu'il y avait de nouveaux cas dans la communauté et que le barrage sur la route menant à la communauté restera en place au moins jusqu'au 10 février.

Un couvre-feu est en vigueur de 21 h à 7 h, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de cas actifs dans la communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !