•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du sport électronique au Séminaire Marie-Reine-du-Clergé

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un jeune portant un masque joue à Rocket League.

La création d'un nouveau programme mettant à l'honneur les jeux vidéo est une façon pour le Séminaire Marie-Reine-du-Clergé privée de rejoindre les jeunes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les étudiants passionnés de jeux vidéo du Séminaire Marie-Reine-du-Clergé peuvent maintenant s'adonner à leur passion dans le cadre de leur vie scolaire. Le programme eSPORTS est offert depuis quelques semaines aux étudiants de la première année à la troisième année du secondaire.

L’établissement de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix est en période de rodage avec ce nouveau programme qui est déjà grandement apprécié des participants.

Ça m'a permis de sortir de ma zone de confort en termes de jeu, de ne pas toujours jouer au même jeu, indique l’étudiant Jordan Gaudreault. Avant je ne jouais qu'à des jeux de tir et de voiture, maintenant, je joue à des jeux de rôle.

Les jeunes qui y sont inscrits ont accès à un espace commun ainsi qu'à des ordinateurs dernier cri.

Mon intérêt, en fait, c'était plus de passer du temps à l'école plutôt qu'à la maison, explique un autre participant Marc-Alexandre Morin-Gagné. Ça me permet d'avoir de meilleures notes et de meilleurs résultats dans les jeux. On a des entraîneurs qui nous permettent de mieux nous orienter dans les jeux vidéo.

Marc-Alexandre Morin-Gagné et Jordan Gaudreault jouent à des jeux sur des ordinateurs.

Marc-Alexandre Morin-Gagné et Jordan Gaudreault apprécient la performance des équipements mis à leur disposition.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Rejoindre les jeunes

La création d'un nouveau programme mettant à l'honneur les jeux vidéo est une façon pour l'école secondaire privée de rejoindre les jeunes.

On sait que beaucoup d'entre eux s'adonnent au sport électronique, c'est un phénomène qui est de plus en plus en vogue, mentionne le directeur général de l’école, Patrick Desmeules. On voit ça comme une manière de créer des relations avec eux pour ensuite arriver à mieux baliser cette sphère de leur vie. Pour certains parents, j'en fais partie, j'ai un adolescent à la maison, des fois, on trouve que ça prend beaucoup de place.

Considérés par plusieurs comme un simple passe-temps, les jeux vidéo peuvent représenter un apport positif à la vie des adolescents.

On voit qu'il y a un aspect compétitif qu'on trouve sain quand on le vit dans le monde sportif de l'activité physique, mais qui est aussi bien présent dans les sports électroniques, conclut M. Desmeules. Les jeunes peuvent apprendre de ça. Il y a certains jeunes qui sont moins athlétiques, moins portés sur l'activité physique qui vont manquer cette expérience intéressante.

La création du programme représente un investissement de 75 000 $. Il débutera officiellement lors de la prochaine rentrée scolaire.

D'après le reportage d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !