•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Foreurs misent gros, les Huskies se tournent vers l’avenir

Samuel Poulin (no 29)

Samuel Poulin, qui était capitaine du Phoenix de Sherbrooke, a été acquis par les Foreurs de Val-d'Or (archives)

Photo : Phoenix de Sherbrooke / Vincent L. Rousseau

Pendant que les Foreurs de Val-d’Or ont frappé deux autres grands coups dans leur quête de remporter une quatrième Coupe du Président, les Huskies de Rouyn-Noranda ont poursuivi leur virage jeunesse, lundi, lors de la dernière journée ouverte aux transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Les Foreurs ont transigé deux fois avec le Phoenix de Sherbrooke, obtenant les services de l’attaquant étoile Samuel Poulin et du défenseur de 20 ans Xavier Bernard. Poulin, un choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh, revendique plus de 200 points en carrière dans le circuit Courteau, dont 32 buts en 46 rencontres la saison dernière. Bernard a pour sa part terminé la dernière saison avec 17 points et un différentiel de + 35.

L’organisation valdorienne a laissé filer cinq choix de repêchage dans ces deux échanges. Même si son panier d’épicerie était déjà bien garni, Pascal Daoust estime que ces dernières emplettes étaient nécessaires et à juste prix.

On est excessivement fier de greffer tous ces joueurs. On continue le plan mis en place depuis quelque temps. Nous étions dans la fenêtre pour poser ces gestes-là, compte tenu de l’âge de nos vétérans. Nous avons un alignement de premier plan et quasi unique, mais rendu là on a beau avoir les ingrédients sur la table, il reste à cuisiner, lance-t-il.

Pascal Daoust se fait aussi rassurant pour l’avenir, jurant que les jeunes espoirs de l’organisation ne sont pas promis dans ces transactions.

Ce n’est pas une question de faire un dernier tour de piste avant de tout remballer. Les propriétaires sont passionnés et investis. On a investi pour le présent et on garde notre futur. Il aurait été facile d’impliquer des jeunes pour faciliter les échanges, mais ça s’est toujours fait en fonction de ne pas sacrifier notre avenir. Les Robidas, Doucet, Lessard, Paquet, Blackburn et plusieurs autres vont tous porter notre chandail l’automne prochain, assure le DG des Foreurs.

Un cadeau pour Beaucage

À l’autre bout de la 117, les Huskies se tournent désormais vers l’avenir. Le directeur général Mario Pouliot, qui avait déjà échangé son capitaine Alexis Arsenault et le vétéran gardien Zachary Émond au cours des derniers jours, a laissé partir l’attaquant vedette Alex Beaucage aux Tigres de Victoriaville, en retour de choix de premier et de septième tour.

Beaucage, qui a marqué 106 buts dans l’uniforme des Huskies, était l’un des éléments clés de la conquête de la Coupe Memorial, en 2019.

C’est une période de transactions émotive pour nous. Alex Beaucage est un joueur très talentueux et une bonne personne. C’est toujours déchirant, mais on savait qu’il fallait se départir de ces individus-là. On donne à Alex la chance d’aller gagner à nouveau à Victoriaville. C’est la récompense qu’on pouvait lui donner pour les trois excellentes années et demie qu’il a données aux Huskies.

Mario Pouliot estime par ailleurs que l’organisation des Huskies n’entreprend pas une profonde période de reconstruction.

Ça fait longtemps qu’on connait notre plan et on a quand même réussi à presque jouer pour .500 depuis nos deux coupes, ce qui est très respectable dans le cycle junior majeur. Il n’y aura pas de reconstruction de fond en comble, comme on en a vu d’autres ailleurs dans la ligue. La COVID a fait en sorte qu’on n’a pas pu entrer autant de jeunes joueurs chez nous qu’on l’aurait voulu, mais nous avons maintenant une bonne banque de choix qui pourront servir.

Notons enfin que la dernière journée des transactions a aussi donné lieu à un rare troc entre les deux équipes de la région. Les Foreurs ont refilé l’attaquant de 20 ans Édouard Saint-Laurent aux Huskies en retour d’un choix de neuvième ronde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !