•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'éventuelle plateforme transactionnelle du Panier bleu bien accueillie dans la région

Valérie Arsenault, propriétaire de la boutique La Fabrik.

La propriétaire de la boutique La Fabrik de Chicoutimi, Valérie Arsenault, salue l'initiative du gouvernement.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Radio-Canada

L'intention d'ajouter une plateforme transactionnelle au site Internet du Panier bleu, d'ici l'automne prochain, est très bien accueillie au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Avec sa place de marché virtuelle commune, Québec espère proposer une alternative aux commerçants et clients face aux géants mondiaux du commerce en ligne, comme Amazon.

L' initiative a été saluée par les commerces locaux de la région, comme la propriétaire de la boutique La Fabrik, Valérie Arsenault, qui a doublé son chiffre d'affaires grâce, entre autres, à la visibilité de la plateforme.

Comme probablement tout le monde au début, je suis allée là-dessus ne sachant pas trop ce que ça allait donner. Puis, avec le temps, ils ont fait beaucoup d'améliorations. Ça doit être la chose que j'ai eu le moins d'effort à faire et qui m'a rapporté le plus de clics vers mon magasin. J'ai eu la chance d'être la numéro un au Saguenay-Lac-Saint-Jean qui a le plus de clics sur le Panier bleu, a raconté la propriétaire du commerce situé sur la rue Racine à Chicoutimi.

La directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol, a souligné l'évolution de la formule et se réjouit de cette annonce.

Le commerce en ligne ne diminuera pas. Donc, les commerces doivent faire leur virage et pourront maintenant s'inscrire sur cette plateforme qui nous permettra, dans toutes les régions du Québec, d'avoir accès à des sites transactionnels, d'avoir des accès à des livraisons optimisées également, a-t-elle analysé.

D'après un reportage d'Arianne Béland

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !