•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Twitter lance Birdwatch, un forum pour combattre la désinformation

La silhouette de trois personnes sur leur téléphone cellulaire, avec le logo de Twitter sur fond bleu en arrière.

Twitter essaie de limiter la propagation de la désinformation sur son réseau.

Photo : Reuters / Kacper Pempel

Radio-Canada

Le réseau social a lancé lundi un programme nommé Birdwatch, qui invite les internautes à participer à la vérification des faits qui circulent sur Twitter.

L’initiative prendra dans un premier temps la forme d’un projet pilote rassemblant un nombre restreint d’internautes aux États-Unis, suivant la formule du premier arrivé premier servi, qui pourront ajouter des notes et du contexte aux publications sur Twitter afin de signaler celles considérées fausses ou trompeuses.

Aucune priorité ne sera accordée aux personnes ayant une grande notoriété ou aux vérificatrices et vérificateurs de faits traditionnels, mais la participation au forum nécessitera au minimum un compte lié à un vrai numéro de téléphone et une vraie adresse courriel, selon ce que rapporte NBC News.

Birdwatch permet aux internautes de signaler de l’information dans des publications qu’ils et elles estiment fausses ou trompeuses, et d’ajouter des notes pour fournir de l’information contextuelle supplémentaire, explique Keith Coleman, vice-président des produits pour Twitter, dans un communiqué.

Le forum sera initialement cantonné à une section spécifique de Twitter, non accessible au grand public, mais l’entreprise vise éventuellement à rendre ces notes visibles sur les gazouillis pour toutes les personnes sur Twitter lorsqu’il y aura consensus chez un ensemble large et diversifié de contributeurs et contributrices.

Les personnes qui contribuent à Birdwatch pourront évaluer les notes ajoutées par leurs pairs, afin de limiter le nombre de personnes de mauvaise foi participant au programme. Ces évaluations seront ensuite compilées sur un profil Birdwatch différent du profil Twitter, un peu comme le système mis en place sur le forum Reddit.

Nous sommes conscients que [Birdwatch] sera désordonné au début et qu’on fera face à des problèmes, mais nous croyons que c’est un modèle qui vaut la peine d’être essayé, conclut Coleman.

Avec les informations de NBC News, The Verge, et CNet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !