•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cure de jeunesse pour l'aéroport de Mont-Joli en 2021?

Quatre personnes se dirigent vers un avion, sur la piste de l'aéroport de Mont-Joli, le 18 décembre 2019.

Transports Canada vient de confirmer que le projet de 11 millions de dollars est conforme et donc, devient admissible.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le plus important projet en termes de coûts de l'histoire récente de l'aéroport de Mont-Joli a franchi la première étape en vue d'obtenir le financement par le gouvernement fédéral.

Transports Canada vient de confirmer que le projet de 11 millions de dollars est conforme et donc, devient admissible.

Cela ne garantit pas nécessairement qu'il sera choisi, mais on s'est fait dire qu'on avait le droit d'être optimiste, lance la directrice de la Régie intermunicipale de l'aéroport de Mont-Joli, Chantal Duchesne.

Le vaste chantier souhaité comporte trois volets, soit le resurfaçage complet de la piste principale, l'agrandissement du tarmac et la construction d'une voie de circulation parallèle à la piste.

Selon Chantal Duchesne, même si plusieurs projets ont été déposés partout au pays, celui de Mont-Joli risque de se situer en haut de la pile pour régler les problèmes d'effritement du tablier de la piste de l'aéroport. La sécurité devient un critère prépondérant quand vient le temps de choisir entre deux projets.

Dame dans un aéroport

La directrice de l'aéroport régional de Mont-Joli, Chantal Duchesne

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le dernier resurfaçage de la piste principale date d'il y a 15 ans, alors que normalement cela doit se faire aux 10 ans, note la directrice.

Le pavage qui s'égraine, c'est très mauvais si ça rentre dans un réacteur d'avion, on sera d'ailleurs obligés de faire des réparations cet été, et on a constaté l'été dernier que notre piste présente des problèmes d'aquaplanage lorsqu'il y a de fortes pluies.

Le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires permet de financer 100 % des coûts pour de tels travaux.

En guise de comparaison, l'allongement de la piste en 2017 avait coûté trois millions de dollars.

Une réponse devrait aboutir d'ici au 1er avril. Les travaux pourraient donc s'amorcer dès l'été prochain mentionne Chantal Duchesne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !