•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clearwater passe officiellement entre les mains des Micmacs et de Premium Brands

Des gens sur le quai observent un bateau de pêche sur le point de prendre la mer.

L'achat de Clearwater Seafoods est le plus important investissement autochtone dans l'industrie de la pêche dans l'histoire du pays.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Après une offre d'achat présentée en novembre, voilà que le géant des produits de la mer Clearwater Seafoods passe officiellement entre les mains d'une coalition micmaque et de l'entreprise Premium Brands, le tout pour la somme de 1 milliard de dollars.

Dans une annonce transmise par voie de communiqué, on évoque une transaction « historique ».

Je suis fier de cet accord et je suis certain qu'il renforcera la culture de diversité et d'excellence en matière de produits de la mer pour lesquelles est connue Clearwater, a ainsi déclaré Colin MacDonald, président du conseil de direction de Clearwater. Je suis fier de transmettre l'héritage de l'entreprise dans les provinces atlantiques à de nouveaux propriétaires et à l'actuelle équipe de gestion.

Pour sa part, George Paleologou, PDG de Premium Brands, s'est aussi dit satisfait de la transaction.

Quant au chef Terry Paul, de la Première Nation Membertou, il juge qu'il s'agit là d'une avancée considérable pour les Micmacs.

Les Micmacs deviennent non seulement propriétaires à 50 % de la compagnie, mais devraient détenir les permis de pêche de Clearwater au sein d'un partenariat entièrement sous contrôle micmac. Cet investissement collectif par des Premières Nations au sein de Clearwater représente le plus important investissement dans l'industrie de la pêche par un groupe autochtone au Canada, et transforme notre participation dans le secteur de la pêche commerciale, en offrant davantage d'opportunités et de prospérité dans nos communautés.

La coalition micmaque a ainsi investi 250 millions de dollars en vertu d'un prêt de 30 ans financé par l'Administration financière des Premières Nations.

Les communautés de Membertou, Miawpukek, Sipekne’katik, We’koqma’q, Potlotek, Pictou Landing et Paqtnkek sont réunies au sein de cette coalition.

Cette transaction s'inscrit dans la foulée des démarches, par des membres des Premières Nations, d'exercer leur droit à une pêche de subsistance, tel que reconnu par la Cour suprême.

L'automne dernier, de vives tensions ont émergé entre pêcheurs autochtones et non-autochtones en Nouvelle-Écosse, après que des pêcheurs autochtones eurent cherché à faire appliquer ce droit, notamment à l'extérieur des périodes ouvertes à la pêche pour les Non-Autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !