•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours inachevés :  le Cégep Limoilou veut plus de cours en présentiel

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L’enseigne du Cégep Limoilou en automne.

Le Cégep Limoilou

Photo : Radio-Canada / Louis Gagné

Avec un nombre sans précédent de cours inachevés à la session d'automne, le Cégep Limoilou espère une plus grande présence de ses étudiants en personne au cours de la prochaine session collégiale.

C'était jour de rentrée lundi matin dans les cégeps de la province. Au Cégep Limoilou, à Québec, moins de deux étudiants sur dix avaient des cours en présentiel. La grande majorité restait donc à la maison.

À la session d’automne, le nombre d’étudiants qui ont demandé la mention incomplète pour éviter une baisse de leur moyenne générale a explosé.

Ce nombre est dix fois plus élevé qu’à la normale, ce qui représente un peu moins de 1000 étudiants, selon Philippe Aubé, directeur des études de l'établissement.

Lorsqu’on regarde dans le réseau, c’est une tendance partout. Ce n’est pas un échec, mais ce n’est pas une réussite non plus. L’étudiant doit reprendre le cours à une autre session.

Ça donne une deuxième chance à un étudiant qui aurait eu une difficulté à la situation de pandémie, ajoute M. Aubé.

Pour éviter cette situation, le Cégep espère permettre l’enseignement comodal, qui consiste à avoir la moitié de la classe en présentiel, l’autre à distance.

On avait équipé près d’une cinquantaine de locaux. Dès qu’on est passé en zone rouge, ce n’était plus permis. On espère pouvoir retrouver le comodal en cours de session.

Philippe Aubé, directeur des études au Cégep Limoilou

Latitude quant au type de couvre-visage

Contrairement au secondaire, le masque chirurgical n’est pas obligatoire au cégep. Chaque direction a sa propre politique, et les mesures ont par conséquent moins d'uniformité.

Le port du masque est toutefois obligatoire en tout temps, sauf lorsque l’étudiant est assis dans une salle de classe ou à la bibliothèque.

Au Cégep Limoilou, on n’oblige pas le port du masque chirurgical, mais on le recommande fortement.

On en distribue [gratuitement], les enseignants peuvent en distribuer dans les cours, il y en à la bibliothèque, précise M. Aubé.

Tous les cours en présentiel doivent respecter la distance de deux mètres entre les individus.

La formation continue recherchée

Le Cégep Limoilou constate que la pandémie n’a pas diminué les chances des étudiants finissants de se trouver un emploi en terminant.

Par exemple, 85 % des finissants de l’attestation d’études collégiales (AEC) programmeur-analyste ont été embauchés ou ont reçu une offre d’embauche à leur dernière journée.

On voit que l’économie repart, puis que ça crée des conditions favorables au placement des étudiants, explique Guillaume Perron, conseiller pédagogique à la formation continue.

Notre défi, ce n’est pas tant au niveau du recrutement des étudiants. On cherche plus de profs. Avoir plus de profs, on partirait plus de groupes d’AEC, ajoute-t-il.

C’est quelque chose d’assez nouveau pour nous, ajoute M. Perron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !